Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de l'arrêt de la Ciclosporine chez les patients allogreffes de cellules souches hématopoïétiques admis en réanimation

Résumé : La Ciclosporine (CSA) est le principal immunosuppresseur utilisé dans la prévention de la réaction du greffon contre l’hôte (GVH) après greffe de cellules souches hématopoïétiques (GCSH). L’admission en réanimation dans les suites d’une GCSH amène souvent le médecin réanimateur à suspendre son administration du fait de la toxicité de la CSA. Les conséquences ultérieures sur le développement de GVH et la mortalité ne sont pourtant pas connues. Cette étude a pour objectif principal d’évaluer l’impact de l’arrêt de la CSA sur l’incidence de la GVH après GCSH, chez les patients admis en réanimation. Les objectifs secondaires sont d’évaluer si cet arrêt a un impact sur la mortalité mais également si d’autres facteurs semblent influencer le développement de GVH. Il s’agit d’une étude observationnelle, rétrospective et monocentrique réalisée entre le 1er janvier 2010 et le 31 mars 2020 au sein de l’institut Paoli Calmettes de Marseille. Au final 101 patients admis en réanimation dans les trois mois après une GCSH, indemnes de GVH et sous CSA au moment de leur admission en réanimation ont été inclus. Après analyse multivariée, l’arrêt de la CSA en réanimation (HR 2.04, IC 95% [1.02 ; 4.089], p=0.04) apparaît comme un facteur de risque indépendant sur le développement de GVH aigüe. Les patients pour lesquels la CSA est arrêtée en réanimation présentent une survie cumulée moins élevée (p=0.008) mais lorsque l’on ajuste ces résultats sur des critères de gravité comme l’utilisation d’amines, l’épuration extra-rénale, l’intubation ou le score IGS, la différence de survie cumulée n’est plus statistiquement significative (HR 1.35, IC 95% [0.76 ; 2.42], p=0.30). Il est également retrouvé une meilleure survie chez les patients ayant développé une GVH après arrêt de la CSA en réanimation (p=0.028). Nous avons montré que l’arrêt de la CSA en réanimation est un facteur de risque indépendant de GVH. Il n’est pas retrouvé de différence de survie chez les patients où la CSA est arrêtée en réanimation. Cette étude montre même une meilleure survie chez les patients ayant développé une GVH à distance des défaillances d’organes de réanimation. Ces résultats pourraient aider dans la conduite à tenir sur l’arrêt de la CSA à l’admission en réanimation après GSCH. De futures études prospectives, multicentriques et avec des effectifs plus importants seraient nécessaires pour confirmer ces résultats.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03184031
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Monday, March 29, 2021 - 10:50:05 AM
Last modification on : Thursday, April 1, 2021 - 3:21:21 AM

File

THESE VERSION Final.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03184031, version 1

Collections

Citation

Pierre-Henri Legal. Impact de l'arrêt de la Ciclosporine chez les patients allogreffes de cellules souches hématopoïétiques admis en réanimation. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03184031⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

27