Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Paralysie récurrentielle et chirurgie des glandes parathyroïdes

Résumé : Introduction : cette étude avait pour but principal de déterminer la fréquence de survenue d’une paralysie récurrentielle après chirurgie parathyroïdienne. L’objectif secondaire était de déterminer les facteurs de risque de survenue d’une paralysie récurrentielle après chirurgie parathyroïdienne. Matériel et méthodes : il s’agissait d’une étude monocentrique rétrospective réalisée sur une période de 11 ans dans le Centre Hospitalier Universitaire d’Amiens. Les critères d’inclusion étaient les patients ayant bénéficié d’une chirurgie des glandes parathyroïdes par cervicotomie pour hyperparathyroïdie primaire (adénome parathyroïdien). Les principaux critères d’exclusion étaient : une chirurgie thyroïdienne ou un curage cervical associes et l’existence d’une immobilité laryngée pré-opératoire. Les patients ont bénéficié d’un bilan d’imagerie préopératoire incluant une échographie cervicale et une scintigraphie au sesta-MIBI. Une neurostimulation laryngée per-opératoire était utilisée. Une étude du compte rendu opératoire a été réalisée, permettant de déterminer la fréquence des paralysies récurrentielles après chirurgie des glandes parathyroïdes. D’autres facteurs ont également téé analyses comme le nombre et la latéralité des adénomes extraits, leurs positions réelles par rapport à leurs positions présumées déterminées par le bilan pré-opératoire ainsi que la visualisation du nerf laryngé inferieur en per-opératoire. Tous les patients ont bénéficié d’une laryngoscopie indirecte par nasofibroscopie a J1 post-opératoire afin d’apprécier la mobilité laryngée. Résultats : 161 patients (119 femmes et 42 hommes) ont été inclus dans l’étude. L’âge moyen était de 62 ans. Trois patients (1,9%) ont présente une paralysie récurrentielle définitive. Tous avaient un adénome parathyroïdien en position inferieure (deux localises à droite et un à gauche). Chez 2 de ces patients, la localisation pré-opératoire de l’adénome n’était pas clairement établie. Aucun facteur de risque de paralysie récurrentielle n’a été mis en évidence. Conclusion : les causes de paralysie récurrentielle restent difficiles à évaluer. Le repérage du nerf ainsi que son respect jusqu’à son point de pénétration dans le larynx restent la meilleure prévention.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03198371
Contributor : Sabine Longuein Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, April 14, 2021 - 5:55:58 PM
Last modification on : Friday, October 8, 2021 - 4:28:16 PM

File

Vanneste Pauline. Thèse d'exe...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03198371, version 1

Collections

Citation

Pauline Vanneste. Paralysie récurrentielle et chirurgie des glandes parathyroïdes. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03198371⟩

Share

Metrics

Record views

5

Files downloads

2