Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Green Paradox et émissions de dioxyde de carbone : les systèmes actuels de taxation du « carbone » sont-ils efficaces dans la lutte contre les émissions de dioxyde de carbone ?

Résumé : Ce Travail de Fin d'études [...] est défini comme un travail de recherche et d'analyse économique. Pour ce travail, j'ai choisi d'aborder le sujet du Green Paradox découlant du modèle simple décrit par l'économiste H. Hotelling. Ainsi, je suis parti d'un article lié à cette problématique, que j'ai analysé, tout en gardant un regard critique sur le sujet. À la suite de la lecture de cet article, j'ai choisi de définir la problématique suivante : quel est l'impact d'un système de taxation « carbone » sur la stratégie de production des entreprises pétrolières ? Ces systèmes de taxation du carbone sont-ils efficaces dans la lutte contre les émissions de dioxyde de carbone ? Afin de tenter de répondre à cette problématique, j'ai choisi de premièrement revenir sur l'origine et la définition du modèle économique utilisé ici. (...) Ensuite, nous reviendrons sur l'évolution de la prise en compte du phénomène de réchauffement climatique dans l'économie. (...) Puis, dans ce contexte, nous reviendrons sur la théorie du Green Paradox, définit par H.-W. Sinn en 2007. Selon lui, les politiques de taxation actuelles concernant les rejets de polluants atmosphériques, entre autres le dioxyde de carbone, amènent irrémédiablement à un paradoxe ou à un « cul-de-sac ». En effet, il démontre que selon ses hypothèses, les producteurs, anticipant une baisse des revenus futurs liée à l'instauration d'une taxe, vont avoir tendance à produire plus au moment de l'instauration / annonce de la taxe, et induisant des émissions plus importantes sur le court terme afin de maximiser leurs profits et la rentabilité de leurs actifs. Cette réaction rentre donc en conflit avec l'objectif initial des décideurs qui souhaiteraient, au contraire, réduire à court terme les émissions de polluants. (...) Enfin, la dernière partie sera axée sur une réflexion personnelle sur la problématique, en lien avec l'article précèdent. J'ai choisi de redéfinir un nouveau modèle de production qui parait plus réaliste. (...) Ensuite, nous intégrerons à ce nouveau modèle, les régimes de taxes définit par Smith, à savoir des modèles de taxes croissantes, constantes et décroissantes. L'analyse de l'impact de ces taxes sera réalisée par une analyse des solutions optimales du modèle, puis par une analyse de sensibilité aux investissements ; l'objectif principal étant de mettre en avant la présence ou non du phénomène de Green Paradox.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03228027
Contributor : Bibliothèque Entpe <>
Submitted on : Monday, May 17, 2021 - 5:27:52 PM
Last modification on : Tuesday, July 27, 2021 - 3:28:55 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, August 18, 2021 - 7:00:56 PM

File

TABOURIER_Julien_RAPPORT_TFE_2...
Files produced by the author(s)

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03228027, version 1

Collections

Citation

Julien Tabourier. Green Paradox et émissions de dioxyde de carbone : les systèmes actuels de taxation du « carbone » sont-ils efficaces dans la lutte contre les émissions de dioxyde de carbone ?. Sciences de l'ingénieur [physics]. 2020. ⟨dumas-03228027⟩

Share

Metrics

Record views

2

Files downloads

3