Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Insuffisance rénale aiguë associée à fébuxostat et allopurinol‎ : une étude de disproportionnalité dans la base de données mondiale de pharmacovigilance (VigiBase)

Résumé : Contexte : pour les patients présentant des poussées récurrentes de goutte, des tophi, une arthropathie microcristalline et des calculs rénaux, les traitements de première intention sont les traitements hypouricémiants (THU), notamment l'allopurinol et le fébuxostat. En raison de l'utilisation répandue de ces THU (en particulier chez les patients insuffisants rénaux), l'évaluation du risque rénal associé est essentielle. En conséquence, une analyse de disproportionnalité a été effectuée sur les cas rapportés d'insuffisance rénale aiguë (IRA) associés à l'allopurinol et au fébuxostat.Méthodes : une étude de cas / non-cas a été menée sur la base de données mondiale de pharmacovigilance, VigiBase®, de l'Organisation mondiale de la santé entre le 1er janvier 2008 et le 31 décembre 2018. Une disproportionnalité a été recherchée par calcul d’un reporting odds ratio (ROR) avec son intervalle de confiance à 95% (IC). Si le ROR et la bonne inférieure de son IC sont supérieurs à 1 alors l’effet indésirable d’intérêt, l’IRA, est plus déclaré avec les médicaments d’intérêt (fébuxostat et allopurinol) qu’avec les autres. La stabilité des résultats a été évaluée dans une série d’analyses de sensibilité (notamment après exclusion des médicaments concurrents putatifs). Les cas correspondent aux IRA et sont exposés s’ils sont déclarés avec le fébuxostat ou l’allopurinol. Les non cas sont tous les autres effets indésirables médicamenteux (EIM) déclarés sur la période d’étude et sont exposés s’ils concernent les deux THU d’intérêt. Résultats : parmi les 3 509 déclarations d’EIM concernant le fébuxostat et les 18 730 concernant l’allopurinol, 317 et 1 008 cas d’IRA ont été respectivement déclarés. L'IRA a été signalée significativement plus souvent avec le fébuxostat et l'allopurinol qu’avec d'autres médicaments ; ROR [IC 95%]: 5,67 [5,05-6,36] et 3,25 [3,05-3,47], respectivement. Les analyses de sensibilité ont confirmé la disproportionnalité de ces deux THU. Conclusion : l’IRA a été rapportée respectivement 5,7 et 3,3 fois plus fréquemment avec le fébuxostat et l’allopurinol qu'avec d'autres médicaments. En raison des conséquences potentielles de l'IRA sur la prise en charge de la goutte et l’évolution en insuffisance rénale chronique, les médecins devraient tenir compte de ce signal de disproportionnalité lorsqu'ils prescrivent le fébuxostat et l'allopurinol à cette population à risque.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03236009
Contributor : Bu Santé Upjv Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, May 26, 2021 - 9:55:58 AM
Last modification on : Thursday, January 13, 2022 - 3:44:04 AM

File

Rey Amayelle. Thèse d'exercic...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03236009, version 1

Collections

Citation

Amayelle Rey. Insuffisance rénale aiguë associée à fébuxostat et allopurinol‎ : une étude de disproportionnalité dans la base de données mondiale de pharmacovigilance (VigiBase). Sciences pharmaceutiques. 2019. ⟨dumas-03236009⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles