Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

La prise en charge ambulatoire des ruptures prématurées des membranes avant terme représente-t-elle une alternative sûre ?

Résumé : En France, la rupture prématurée des membranes concerne 5 à 10% des grossesses. Sa fréquence avant terme est de l’ordre de 2 à 3% et passe à < 1% avant 34 SA. Elle cause près d’un accouchements prématurés sur 3 et est responsable de près de 20% de la mortalité périnatale. Sa prise en charge initiale hospitalière est assez standardisée. En revanche, la période de latence pouvant être de plusieurs semaines, la question d’un suivi ambulatoire comme alternative à l’hospitalisation se pose.
Objectif.
– Étudier et comparer le devenir néonatal, obstétrical et maternel des ruptures prématurées des membranes avant terme prises en charge en hospitalisation à domicile à celles gardées hospitalisées jusqu’à l’accouchement.
Matériel et méthodes.
– Nous avons réalisé une étude rétrospective à la maternité de niveau III du CHU de Rouen de juin 2012 à décembre 2019. Les critères d’inclusion étaient : grossesse singleton, rupture prématurée des membranes entre 26 SA et 34 SA, non accouchée à J5 de la rupture, stabilité clinique à J5 et absence de pathologie gravidique associée. Nous avons étudié deux groupes : les patientes suivies en ambulatoire (HAD) et celles restées hospitalisées (HC). Notre critère de jugement principal était un critère composite de morbidité néonatale, comprenant : le décès néonatal, l’apparition d’un syndrome de détresse respiratoire nécessitant une ventilation mécanique/ventilation à pression positive continue (CPAP), d’un sepsis néonatal, d’une dysplasie broncho-pulmonaire, d’une hémorragie intra-ventriculaire sévère (stade 3 ou plus), d’une leucomalacie péri-ventriculaire, d’une rétinopathie, d’une entérocolite ulcéro-nécrosante (traitée chirurgicalement). L’analyse statistique a été réalisée à l’aide du logiciel IBM SPSS Statistics 25.
Résultats.
– 106 patientes ont été incluses dans l’étude. 61 d’entre elles ont été suivies en ambulatoire et 45 sont restées hospitalisées jusqu’à l’accouchement. Les deux populations étaient similaires. Nous n’avons pas retrouvé de différence significative concernant le critère de jugement principal composite de morbidité néonatale : 42,6% pour le groupe HAD versus 53,3% pour le groupe HC (p = 0,327). En revanche, la période de latence était significativement augmentée dans le groupe HAD (28j [16-44] versus 14j [9-21] ; p < 0,001), et de ce fait ces patientes accouchaient plus tardivement (35SA[32,4-37,1] versus 33SA[31,3-34,4] ; p = 0,003). Il y avait significativement moins d’infection intra-utérine chez les patientes suivies en ambulatoire que chez celles en hospitalisation conventionnelle (9,8% versus 28,9% ; p = 0,02), malgré le fait qu’elles recevaient moins d’antibiotiques par semaine de rupture (0,49 [0,28-0,73] versus 0,88 [0,64-1,17] ; p < 0,001). On ne retrouvait pas de différence quant au taux de césarienne entre les deux groupes (23% pour le groupe HAD versus 19,8% pour le groupe HC ; p = 0,63). Les nouveau-nés du groupe HAD nécessitaient moins souvent une hospitalisation en soins intensifs/réanimation néonatale que ceux du groupe HC.
Discussion.
Nous avons réalisé une revue de la littérature avec des études retrouvant toutes des résultats similaires à ceux de notre étude, à savoir une absence d’augmentation de la morbidité néonatale ainsi que maternelle lors du suivi ambulatoire de ces patientes.
Conclusion.
– Notre travail souligne qu’avec une sélection rigoureuse des patientes, la prise en charge en ambulatoire est une option plus que raisonnable dans le cas de suivi de RPM avant 34SA, après une évaluation hospitalière initiale de 5 jours. Avec la réalisation d’une étude à plus haut niveau de preuve, prospective, randomisée et multicentrique, elle pourrait même devenir à terme une référence.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03238992
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, May 27, 2021 - 12:28:03 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 7:04:41 AM
Long-term archiving on: : Saturday, August 28, 2021 - 6:57:21 PM

File

Goualard_Paul-Henri.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03238992, version 1

Citation

Paul-Henri Goualard. La prise en charge ambulatoire des ruptures prématurées des membranes avant terme représente-t-elle une alternative sûre ?. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03238992⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

53