Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les infections respiratoires aigües en médecine générale : descriptions cliniques et virologiques en période épidémique

Résumé : Les infections respiratoires aiguës représentent plusieurs millions de cas par an en France et sont prises en charge dans 98% des cas par les médecins généralistes. Ces pathologies sont le plus souvent d’origine virale. De nombreux virus peuvent être en cause, et il est impossible d’en faire le diagnostic étiologique exclusivement sur la clinique. Ces pathologies représentent 67% des antibiotiques prescrits en ville. L’objectif de cette étude est de décrire les caractéristiques cliniques et virologiques des infections respiratoires hautes et basses en médecine générale et d’identifier des associations entre les tableaux cliniques présentés et les virus identifiés.
Méthode
Nous avons mené une étude observationnelle prospective en Normandie. Les médecins généralistes incluaient tout patient qui consultait pour des symptômes respiratoires. Les données recueillies lors de la consultation portaient sur la symptomatologie présentée par le patient et sa prise en charge. Les patients étaient rappelés 7 jours plus tard pour recueillir des données démographiques ainsi que l’évolution de la symptomatologie. Les inclusions se sont déroulées de janvier 2019 à avril 2019 puis d’octobre 2019 à mars 2020.
Résultats
Trente-quatre médecins ont inclus 685 patients. Au total, la population étudiée était de 616 patients. Il n’était retrouvé aucun virus dans 32,8% des prélèvements. Un virus isolé a été retrouvé dans 312 d’entre eux : rhinovirus (52,6%), virus grippal (22,8%) coronavirus (15,4%), virus respiratoire syncytial (9,3%). A l’inclusion, 85% des patients présentaient un écoulement nasal, 79% une toux, 42% de la fièvre. L’auscultation était normale chez 78,7% des patients. Une altération de l’état général existait chez 51,3% des patients. Une rhinopharyngite a été diagnostiquée dans 27,6% des cas, une pharyngite dans 19,8% des cas, une grippe dans 17,8% des cas, une bronchite dans 13,7% des cas, et une bronchiolite dans 29,6% des moins de 24 mois. Aucun examen complémentaire n’a été prescrit chez 95,9% des patients. Des antipyrétiques étaient prescrits dans 73,4% des cas et des antibiotiques dans 33,8% des cas. L’âge (p = 0,01), la durée des symptômes (p = 0,0005), le lieu de vie (p = 0,04), les symptômes d’asthénie (p = 0,02), de fièvre (p < 0,0001), d’écoulement nasal (p = 0,04), de toux diurne (p = 0,03), l’asthénie à J7 (p = 0,02) étaient des éléments significativement associés à des familles de virus.
Conclusion
Les infections respiratoires aiguës sont majoritairement virales. Leurs présentations cliniques variées et peu spécifiques entrainent parfois des difficultés diagnostiques et thérapeutiques. Les antibiotiques restent trop fréquemment prescrits. Jusqu’à lors, les études réalisées sur l’épidémiologie virale se sont intéressées en majorité à des populations hospitalières. L’analyse de l’épidémiologie virale en médecine générale avec l’aide d’outils adaptés permettrait de guider le praticien dans la prise en charge de ces pathologies.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03243023
Contributor : Bibliothèque Santé <>
Submitted on : Monday, May 31, 2021 - 1:50:33 PM
Last modification on : Tuesday, June 15, 2021 - 3:26:29 AM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2022-05-31

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03243023, version 1

Citation

Louise Gosse, Pierre-Alexandre Lambert. Les infections respiratoires aigües en médecine générale : descriptions cliniques et virologiques en période épidémique. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03243023⟩

Share

Metrics

Record views

16