Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Les dents de la mer, première minute : matérialiser l'invisible à la croisée de l'image et de la musique

Résumé : Deux notes. Sur fond noir, deux notes résonnent puis l’image s’ouvre, et tous les publics se retrouvent plongés dans les profondeurs de l’océan en présence d’un être terrible et dangereux. C’est ainsi que débute la toute première minute des Dents de la mer de Steven Spielberg (1975), le spectateur est entraîné avec angoisse par le monstre vers ce qui sera sans doute sa prochaine victime… Pourtant, il n’y a personne à l’écran. Pas d’acteurs, pas de dialogues, pas de scène antérieure… mais le spectateur sent la présence d’une menace. Et non seulement il la sent, mais il parvient à lui conférer une forme et un caractère. Entre peur et suspense, cette première minute condense tous les éléments du film qui tendent à la puissance affective sur le spectateur pour matérialiser cet invisible. De par ses prédispositions réceptives de la musique à la recherche d’une sémantique sensible de la musique à l’image, le spectateur tend à conférer un sens aux choses dans sa relation particulière avec la musique. Il lui offre ainsi un accès privilégié à ses émotions qui dirigent son imagination vers la formulation du danger. Il se plonge dans un état de vulnérabilité dont sa place de spectateur le positionne au plus près du danger et dont la proximité lui permet de conférer un corps et un but à ce qui lui apparaît comme un monstre autant dans sa dimension sensible que symbolique ; la dimension funèbre qui en ressort éveille sa peur, à la merci de la narration. C’est ici que réside une dimension de la musique à l’image qui touche à l’essence même de la narration tout comme aux profondes émotions du spectateur : la musique interdiégétique. L’état sensible qu’elle impose et qui plonge le spectateur dans une temporalité suspendue entraîne sa participation extrême dont un abandon du « soi », et dévoile alors le point synergique si puissant à la croisée de l’image et de la musique.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03256954
Contributor : Patricia Bourgoint Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, June 10, 2021 - 3:34:06 PM
Last modification on : Wednesday, November 3, 2021 - 3:56:39 AM

File

2020-MEJSTELMAN Dents.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03256954, version 1

Citation

Louise Mejstelman. Les dents de la mer, première minute : matérialiser l'invisible à la croisée de l'image et de la musique. Art et histoire de l'art. 2020. ⟨dumas-03256954⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles