Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact de l'allongement de l'intervalle PR sur le risque de troubles conductifs de haut grade en post-implantation immédiat d'une valve aortique par voie percutanée

Résumé : CONTEXTE : Le TAVI (transcatheter valve aortic implantation) est une technique de choix dans le traitement du rétrécissement aortique serré chez les patients à risque chirurgical élevé ou intermédiaire. L’apparition de troubles conductifs de haut grade est une des complications les plus fréquentes. La variation du temps de conduction auriculo ventriculaire (espace PR) après implantation d’un TAVI et son impact sur le risque de stimulation définitive ont sont peu décrits dans la littérature. OBJECTIF : Comparer l’incidence d’implantation de pacemaker pour trouble conductif de haut grade chez les patients modifiant leur espace PR après le TAVI. MÉTHODES : Il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique incluant 1466 patients ayant bénéficié d’un TAVI de janvier 2010 à décembre 2018. Les patients porteurs d’un stimulateur au préalable ou en rythme non sinusal ont été exclus, de même que ceux ayant bénéficié d’un TAVI par voie transapicale ou transaortique. Les dispositifs implantés pour dysfonction sinusale ou maladie rythmique atriale ont également été exclus. Les caractéristiques cliniques, procédurales, électrocardiographiques et échographiques ont été analysées (à l’admission, J1 et à la sortie) afin de déterminer l’impact sur la conduction auriculo-ventriculaire, la conduction intra-ventriculaire et les facteurs prédictifs d’implantation de pacemaker. RÉSULTATS : 902 patients ont été analysés après respect des critères d’exclusion. Parmi eux, 342 (37.9%) étaient porteurs d’un bloc atrioventriculaire de premier degré (BAV1) au préalable et 13.2 % en ont présenté un de novo. Au total, 207 patients (23.0%) ont bénéficié d’un stimulateur pour troubles conductifs. L’allongement moyen du PR analysable chez 779 patients était de de 8 ± 26 ms et l’allongement cet intervalle PR ≥ 40 ms à J1 du TAVI était isolément associé avec la survenue de ces troubles conductifs de haut grade (HR = 4.9 [2.5 ; 10.0], p < 0.001) de façon plus importante qu’un bloc de branche droit préexistant ou un bloc de branche gauche de novo. CONCLUSION : L’allongement de l’espace PR supérieur ou égal à 40 ms à J1 d’une valve aortique par voie percutanée est un facteur essentiel à prendre en compte dans l’estimation du risque d’implantation de stimulateur pour trouble conductif de haut grade.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03269582
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, June 24, 2021 - 10:44:12 AM
Last modification on : Friday, June 25, 2021 - 3:36:44 AM
Long-term archiving on: : Saturday, September 25, 2021 - 6:15:38 PM

File

Thèse BOUCHANT Marion.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03269582, version 1

Collections

Citation

Marion Bouchant. Impact de l'allongement de l'intervalle PR sur le risque de troubles conductifs de haut grade en post-implantation immédiat d'une valve aortique par voie percutanée. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03269582⟩

Share

Metrics

Record views

45

Files downloads

33