Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Traitement endovasculaire des sténoses artérielles de greffons hépatiques : étude rétrospective de 17 patients

Résumé : Objectif : évaluer l'efficacité du traitement endovasculaire dans les sténoses artérielles de greffons hépatiques. Méthodes : une revue rétrospective de l’ensemble des interventions endovasculaires pour sténose artérielle hépatique (HAS) après transplantation hépatique survenues entre juin 2013 et novembre 2020 a été réalisée dans un centre en France. Le traitement consistait en une angioplastie au ballonnet et/ou en la mise en place d’un stent. Nous avons analysé les résultats à court terme (succès technique et complications) et à long terme (fonction hépatique, perméabilité artérielle, survie du greffon à 12 mois (GS) et ré intervention). Nous avons également comparé l'angioplastie percutanée par ballonnet (APB) à la pose d'un stent. Au total, 18 sténoses ont été suspectées sur la base de l'échographie (vitesse systolique maximale >200 cm/s et indice de résistance <0,5), toutes ont été confirmées par angio-tomodensitométrie, mais seulement 17 par angiographie. Résultats : dix-sept patients ont été inclus (14 hommes, âge moyen 57 ans ; et 3 femmes, âge moyen 58 ans). Des interventions ont été réalisées dans 17 cas (95%) avec APB seulement (5/17), stent seulement (5/17) ou les deux (4/17). Dans quatre cas, aucun traitement n'a été possible. Le succès technique immédiat était de 100%. Des complications majeures sont survenues dans 1 cas sur 17 (5,8 %), consistant en une dissection du vaisseau cible. Le suivi était de 1 mois à 4 ans (médiane de 15 mois). L'analyse des trois groupes (APB seul, stent seul ou les deux) a montré le même succès technique (100%), le même GS (100%) et une fonction hépatique normale après les interventions mais des taux différents de complications (20% vs. 0% vs. 0%), de perméabilité artérielle à 12 mois (60% vs. 80% vs. 85%), de sténose précoce (40% vs. 80% vs. 0%) ou tardive (60% vs. 20% vs. 100%) et de nécessité de ré intervention (40% vs. 20% vs. 14%). Conclusion : L'APB, la pose d'un stent ou la combinaison des deux procédures ont donné les mêmes résultats dans le traitement de la HAS. Les résultats peuvent dépendre du type de lésion et de l'anatomie de l'artère. Notre étude n'a pas montré de différence significative dans le pronostic entre les sténoses précoces et tardives. Il ne s’agit certainement pas d’une solution définitive, mais ces traitements ont le mérite de prolonger la survie des greffons dans le contexte actuel de pénurie de greffons.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03280110
Contributor : Faculté de Médecine Amu <>
Submitted on : Wednesday, July 7, 2021 - 9:48:53 AM
Last modification on : Wednesday, July 14, 2021 - 3:26:34 AM

File

KHATI IDIR THESE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03280110, version 1

Collections

Citation

Idir Khati. Traitement endovasculaire des sténoses artérielles de greffons hépatiques : étude rétrospective de 17 patients. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03280110⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

3