HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Peut-on prévoir le résultat esthétique d'une chirurgie d'avancée maxillo-mandibulaire dans le traitement du SAHOS ? Proposition d'un modèle de simulation faciale

Résumé : Le syndrome d'apnées-hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) est une succession d'apnées et d'hypopnées au cours du sommeil, par collapsus complet ou incomplet des voies aériennes supérieures. Il est considéré comme un problème de santé majeure pouvant entrainer des conséquences cardio métaboliques graves. Le traitement de référence à l’heure actuelle est la ventilation en pression positive continue, mais il souffre d’une faible tolérance par les patients. L’arsenal thérapeutique propose deux alternatives reconnues, que sont l’orthèse d’avancée mandibulaire et la chirurgie d’avancée maxillo-mandibulaire. Néanmoins, ces avancées conséquentes des bases osseuses, plus importantes que dans la chirurgie orthognatique, peuvent avoir un retentissement négatif sur la morphologie et l’équilibre facial. Des impacts délétères ont été rapportés, tel qu’un faciès trop protrusif, un aspect bombé de la lèvre supérieure et un élargissement de la base du nez. Ainsi, dans le cadre du traitement de SAHOS, où la chirurgie bi maxillaire s’impose comme un élément important de l’arsenal thérapeutique, les chirurgiens ont cherché à simuler cette chirurgie. Certaines de ses simulations exploitant les technologies 3D sont prometteuses. Cependant, une revue systématique, écrit par Mommaerts en 2017, conclut que les biais sont trop important et que ces simulations ne peuvent pas être appliquées pour déterminer les modifications des tissus mous. De nouvelles perspectives sont aujourd’hui explorées. Parmi elles, l’auto-simulation, où le patient est acteur de sa simulation. Cette technique a été développée par l’équipe du Dr Petelle de l’Hôpital Saint Antoine Tenon. Ils utilisent un bandeau de cire d’1cm d’épaisseur, qu’ils positionnent sur les faces vestibulaires des incisives maxillaires. Le patient doit alors propulser dessus. Une photo de profil est ainsi prise. On a réalisé une étude rétrospective (approuvée par le CNIL) pour analyser la fiabilité de cette simulation. On dispose de photographies de profil préopératoires, simulées et postopératoires à 1 ans pour 30 patients, qu’on a comparé entre elles. 10 mesures ont été choisies pour comparer ces 3 photos entre elle pour chaque patient. Pour ce faire, nous avons réalisé un test Anova, car les groupes étaient supérieurs à 25. On a ensuite utilisé un post-test de Tukey pour la comparaison 2 à 2. Les résultats montrent une fiabilité de la simulation pour : la position antéro-postérieure de la lèvre supérieure, la position antéro-postérieur du menton, l’importance de la profondeur du sillon labio-mentonier, et l’aplatissement du nez. Cependant elle aggrave l’augmentation de la dimension verticale et l’approfondissement du sulcus supérieur.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03296093
Contributor : Christophe Coignard - Scd Paris Diderot Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, July 22, 2021 - 3:44:07 PM
Last modification on : Sunday, March 6, 2022 - 3:23:50 AM

File

Dentaire_Mahoun_Kevin_DUMAS.pd...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03296093, version 1

Citation

Kévin Mahoun. Peut-on prévoir le résultat esthétique d'une chirurgie d'avancée maxillo-mandibulaire dans le traitement du SAHOS ? Proposition d'un modèle de simulation faciale. Sciences du Vivant [q-bio]. 2019. ⟨dumas-03296093⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

1