Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Attractivité de la médecine du travail : étude quantitative nationale des freins au choix de la discipline et des leviers d’attractivité

Résumé : La médecine du travail est une des spécialités les moins attractives et est parmi les dernières choisies par les étudiants lors des ECN (épreuves classantes nationales). Dans le contexte actuel de vieillissement de la population des médecins du travail et du faible taux de prise de poste dans la spécialité il est indispensable d’insister sur les répercussions de cette pénurie à la fois sur les plans économiques, politiques mais aussi de santé publique et d’identifier les moyens d’augmenter l’attractivité de la spécialité. Nous avons diffusé un auto-questionnaire à plus de 800 internes et médecins du travail de toute la France pour repérer les forces et faiblesses de notre spécialité et identifier les leviers d’attractivité qui feront l’objet de nos outils de communication auprès des étudiants en médecine. MÉTHODE : nous avons rédigé et diffusé un auto-questionnaire permettant de recueillir les avis de 861 internes et médecins du travail sur les forces, faiblesses et leviers d’attractivité de la spécialité. Une analyse descriptive des réponses a ensuite été réalisée avec le logiciel GMRC Shiny Stats et nous a permis d’aboutir à cette étude quantitative, originale et innovante, à portée nationale, des moyens d’augmenter le recrutement de futurs médecins du travail. RÉSULTATS ET DISCUSSION : les atouts de notre spécialité les plus cités sont : la diversité de la pratique (cité par 54,2% des médecins), le travail sur le terrain (50,7%), l’acquisition de compétences extra-médicales (39,4%), l’exercice d’une médecine de prévention (35,3%) et le travail en équipe pluridisciplinaire (35,2%). En ce qui concerne les points faibles, les avis convergent sur la limitation des moyens d’action (49.7% des médecins du travail), le désintérêt des hautes autorités pour la prévention en santé au travail (36.9%) et la méconnaissance de la spécialité avant l’internat (35.6%). Notre étude a également permis de révéler une différence de point de vue en fonction de l’âge et la nécessité d’adapter les outils de communication à la tranche ciblée par les campagnes de recrutement. Enfin, nous avons mis en évidence des pistes d’amélioration susceptibles d’accroître l’attractivité comme l’ouverture de stages en services de santé au travail pendant l’externat, la création d’un référentiel national de formation pour le DES de médecine du travail (avec des cours de management, de gestion de projets, de gestion de crises, …), ou encore la valorisation des carrières universitaires pour optimiser les conditions de formation des futurs médecins du travail.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03345257
Contributor : Scd Université de Montpellier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, September 15, 2021 - 1:52:06 PM
Last modification on : Monday, October 11, 2021 - 1:25:04 PM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2020_R...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03345257, version 1

Collections

Citation

Candice Rancé. Attractivité de la médecine du travail : étude quantitative nationale des freins au choix de la discipline et des leviers d’attractivité. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨dumas-03345257⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

6