HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Quel est l’impact d’un protocole de dépistage de l’anévrisme de l’aorte abdominale au sein d’une maison de santé pluriprofessionnelle équipée d’un échographe ?

Résumé : Contexte : L’anévrisme de l’aorte abdominale (AAA) est une pathologie asymptomatique dont la prévalence est estimée entre 4 et 9% chez les hommes de plus de 65 ans, qui évolue lentement vers un risque de rupture, mortel dans 80% des cas. Cette maladie, largement sous-diagnostiquée malgré la recommandation par la HAS d’un dépistage ciblé opportuniste et unique, impose la prise en charge de ses facteurs de risque modifiables, ainsi qu’une surveillance échographique régulière, jusqu’à une éventuelle prise en charge curative. Le dépistage par échographie de niveau 1, permettant la réduction de la mortalité spécifique, est réalisable par les médecins généralistes, qui s’approprient de plus en plus cet outil.
Objectif :
Évaluer l’impact d’un protocole de dépistage de l’AAA au sein d’une MSP équipée d’un échographe.
Méthode :
Étude rétro-prospective quantitative et interventionnelle monocentrique qui s’est déroulée durant l’année 2020, portant sur la patientèle de la MSP Médisept de Neufchâtel en Bray répondant aux critères de dépistage de l’AAA selon les recommandations HAS de 2012. Les données concernant les patients et leur dépistage ont été recueillies avant et un an après la mise en place du protocole (réunion de présentation, alertes automatiques dans les dossiers médicaux, mails de rappels adressés aux médecins). Résultats : Au 1er janvier 2020, 64 hommes, parmi les 207 patients concernés, ont été dépistés (30,9%), principalement par EDAMI (60,9%), dans le cadre d’un bilan cardiovasculaire ou d’un suivi (64,0%). Au 1er janvier 2021, 132 hommes, parmi les 242 patients concernés, ont été dépistés (54,5%), principalement par EDAMI (36,4%) et échoscopie (35,6%), spécifiquement pour le dépistage (39,4%) ou dans le cadre d’un bilan (37,9%).
Conclusion :
La mise en place d’un protocole au sein de la MSP pendant un an améliore significativement (+23,6% ; p < 0,001) le taux de dépistage de l’AAA parmi la population cible, notamment par la réalisation d’échographies ciblées opportunistes au cabinet par le généraliste. Une organisation pluriprofessionnelle et une uniformisation (cotation CCAM) de la pratique seraient bénéfiques à la poursuite du protocole local sur le long terme.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03361415
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, January 3, 2022 - 1:43:39 PM
Last modification on : Saturday, January 22, 2022 - 3:28:32 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 4, 2022 - 6:05:46 PM

File

Romain_Alexandre.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03361415, version 1

Citation

Romain Alexandre. Quel est l’impact d’un protocole de dépistage de l’anévrisme de l’aorte abdominale au sein d’une maison de santé pluriprofessionnelle équipée d’un échographe ?. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03361415⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

9