Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs de risque d'échec du ballonnet de tamponnement intra-utérin dans la prise en charge des hémorragies du post partum

Résumé : Contexte : le tamponnement intra-utérin (TIU) permet de limiter le recours aux méthodes de seconde ligne (embolisation ou chirurgie) dans la prise en charge de l'hémorragie du post-partum (HPP). Dans le contexte de ces HPP sévères, l'utilisation du TIU dans des situations inappropriées peut être associée à une augmentation de la morbimortalité maternelle. Objectif : l'objectif de cette étude était d'identifier les facteurs prédictifs d’échec du TIU après un accouchement par voie basse ou par césarienne. Méthodes : il s'agissait d'une étude nationale, rétrospective et observationnelle basée sur les données du Programme de Médicalisation des Systèmes d'Information français. Nous avons inclus toutes les femmes ayant reçu un TIU de mars 2019 à mars 2020 en France et avons comparé les échecs et les succès. L'échec était défini comme le recours à une méthode de seconde intention (embolisation, chirurgie conservatrice ou radicale) survenant dans les 7 jours suivant le tamponnement. Nous avons identifié les facteurs associés à l'échec du TIU par des analyses univariées. Ensuite, l'indépendance des facteurs a été testée à l'aide de modèles de régression logistique généralisée multivariés (avec interception aléatoire sur l’établissement) pour obtenir des odds ratios (OR) ajustés et un intervalle de confiance (IC) à 95%. Résultats : de mars 2019 à mars 2020, 39 193 femmes ont présenté une HPP. Parmi ces patientes, 1761 (4,5%) ont bénéficié d’un TIU pour une hémorragie persistante. Le taux de réussite était de 88,9%. Pour 195 d'entre elles (11,1%), un moyen de seconde intention a été nécessaire. Nous avons observé que les patientes ayant subi un échec de TIU avaient un âge maternel plus élevé, un âge gestationnel moyen plus faible, plus souvent une anomalie placentaire, une pré- éclampsie, une césarienne et une rupture utérine. Après analyse multivariée, seule la césarienne (aOR, 4,2 ; IC 95 %, 2,9-6,0), la prééclampsie (aOR, 2,3 ; IC 95 %, 1,3-4,0) et la rupture utérine (aOR, 14,1 ; IC 95 %, 2,4-83,0) étaient indépendamment associées à l'échec de TIU. Conclusion : le TIU est un moyen efficace de prise en charge de l'HPP. Cependant, l'accouchement par césarienne, la prééclampsie et la rupture utérine semblent être significativement associés à un risque accru d'échec.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03366359
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, October 5, 2021 - 4:11:21 PM
Last modification on : Tuesday, October 12, 2021 - 3:34:38 AM

File

The`se M GIBIER.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03366359, version 1

Collections

Citation

Mathilde Gibier. Facteurs de risque d'échec du ballonnet de tamponnement intra-utérin dans la prise en charge des hémorragies du post partum. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03366359⟩

Share

Metrics

Record views

7