Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Recherche de biomarqueurs tumoraux sur des biopsies bronchiques réalisées par écho-endoscopie radiale

Résumé : L’écho-endoscopie radiale semble être l’une des meilleures approches diagnostiques pour l’exploration de nodules pulmonaires en particulier périphériques. La recherche de biomarqueurs prédictifs de la réponse aux thérapies ciblées ou de la réponse aux points de contrôles immunitaires est aujourd’hui indispensable pour tout diagnostic de cancer pulmonaire non à petite cellule à un stade avancé. Nous soutenons dans ce travail l’hypothèse que la recherche en immunohistochimie (IHC) et en biologie moléculaire (BM) de l’ensemble des biomarqueurs tumoraux est possible sur des prélèvements bronchiques de petites tailles prélevés par endoscopie bronchique avec repérage par mini-sonde. Matériels et Méthodes : Tous les patients ayant eu une endoscopie bronchique avec repérage par mini-sonde pour exploration d’une opacité pulmonaire au CHU de Rouen entre janvier 2017 et décembre 2019 ont été inclus. La faisabilité de la recherche des biomarqueurs en IHC ou en BM était classée en quatre catégories (positif, négatif, douteux et impossible à réaliser par manque de matériel). Le critère de jugement principal était la possibilité de rechercher l’ensemble des biomarqueurs tumoraux sur des prélèvements bronchiques réalisés par fibroscopie par mini-sonde. Résultats : Neuf cent cinquante-neuf patients ont été inclus. Un cancer bronchique a été diagnostiqué pour 445 patients. Une recherche de biomarqueurs était nécessaire pour au moins 402 d’entre eux. La recherche de PD-L1 a été contributive dans 80,8% des cas (dont 26,8% avec réserve). Les translocations ALK et ROS1 ont pu être recherchées en IHC pour respectivement 77,8% (dont 7,3% avec réserve) des cas et 71,2% (dont 5% avec réserve) des cas. La biologie moléculaire de première ligne et le NGS ADN étaient réalisables pour 97,5% (dont 9,8% avec réserve) et 84% (dont 4% avec réserve) des patients. La sensibilité de l’endoscopie par mini-sonde à effectuer un diagnostic de cancer était de 67%. La concordance de l’expression de PD-L1 en IHC entre une biopsie par mini-sonde et une pièce opératoire était de 67,1 %. Treize patients pour lesquels la MNS avait porté un diagnostic de CBNPC avec PDL1≥50% ont reçu un traitement par pembrolizumab en première ligne métastatique. Le taux de réponse était de 42%. La médiane de survie sans progression est de 540 jours (IC95% [0- 1168,457], la médiane de survie globale de 662 jours (IC95 [467-857]). Conclusion : Le diagnostic de cancer broncho-pulmonaire suivi de la recherche de l’expression de PD-L1 ainsi que celle d’altérations moléculaires semble entièrement réalisable et fiable sur de petits prélèvements bronchiques obtenus par écho-endoscopie radiale par mini-sonde.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03368962
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, October 7, 2021 - 9:52:36 AM
Last modification on : Tuesday, October 19, 2021 - 4:16:48 PM
Long-term archiving on: : Saturday, January 8, 2022 - 6:20:09 PM

File

Gervereau-Fauconnet Diane.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03368962, version 1

Citation

Diane Gervereau-Fauconnet. Recherche de biomarqueurs tumoraux sur des biopsies bronchiques réalisées par écho-endoscopie radiale. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03368962⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

12