Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse des indications des médecins généralistes lors du changement contraceptif féminin, nécessitant une prescription médicale

Résumé : Au cours de sa vie sexuelle, une femme a recours à différentes contraceptions souvent conseillées et prescrites par des médecins généralistes, lors du premier contraceptif, de son renouvellement ou d’un changement. En 2016, le Dr Trignol-Viguier élabore un outil pour adapter les relais contraceptifs et limiter les risques de grossesses non désirées. Objectifs : Analyser les indications proposées par les médecins généralistes lors du relais contraceptif féminin nécessitant une prescription médicale, et savoir si l’outil du Dr Trignol-Viguier est utile à leur pratique. Analyser les raisons des délais proposés entre l’ancienne et la nouvelle contraception. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude quantitative observationnelle, descriptive avec recueil prospectif des données. Étude nationale menée sur 201 médecins généralistes ayant répondu à un questionnaire anonyme en ligne. Résultats : Dans 60% des cas la patiente avait choisi de changer sa contraception. La contraception orale représentait 81% des anciennes contraceptions, et tombait à 50% dans le choix des nouvelles contraceptions. Les DIU représentaient 8,5% des anciennes contraceptions et augmentaient à 28%. Les implants contraceptifs passaient de 9% à 16,9%. Les patientes qui recevaient un implant contraceptif en relais étaient plus jeunes (M=27,8 ans). Les principales causes de changements contraceptifs étaient la présence d’effets secondaires (métrorragie et prise de poids majoritairement) ou la présence de contre-indications à l’usage de l’ancienne contraception (tabac et âge majoritairement). Lors du changement contraceptif, 76% des médecins avaient relayé directement l’ancienne et la nouvelle contraception. Parmi ces relais sans délai, 27% s’étaient faits en chevauchant l’ancienne et la nouvelle contraception, 73% immédiatement. Dans 24% des relais, le délai pouvait aller de 1 jour à 3 mois entre les 2 contraceptions. 37% des médecins avaient proposé un contraceptif mécanique en plus de la nouvelle contraception. D’après les médecins, le délai entre l’ancienne et la nouvelle contraception ne dépendait pas toujours d’eux ; dans 25 cas il s’agissait de la seule possibilité de la patiente, dans 15 cas il s’agissait de la seule disponibilité de planning médical et dans 4 cas d’une urgence thérapeutique à la suite d’une contre-indication de l’ancienne contraception. Dans 93 cas, le délai recommandé entre l’ancienne et la nouvelle contraception était, selon les médecins, le temps nécessaire pour que la nouvelle contraception soit efficace. Seulement 32% des médecins connaissaient la recommandation du Dr N. Trignol-Viguier. Ils la jugeaient utile à leur pratique (niveau d’appréciation : 3,27/4). Les principales données apportées aux médecins généralistes sont la possibilité de chevauchement contraceptif et l’information sur les délais adaptés aux relais. Conclusion : Les relais contraceptifs en cabinet de médecine générale se sont faits dans le respect du choix des patientes. La contraception orale reste principalement présentée par les médecins généralistes, cependant on observe une augmentation des prescriptions des contraceptions réversibles à longue durée d’action tels les implants ou les DIU. Les médecins généralistes semblent s’être adaptés à la pratique de certains gestes de gynécologie. L’outil du Dr Trignol-Viguier est peu connu de la population médicale. Une diffusion lors d’une formation médicale continue ou lors de l’internat pourrait sécuriser les prescriptions lors du relais contraceptif. Par ailleurs un accompagnement et une information sur les risques de grossesses non désirées lors d’une transition contraceptive permettraient peut-être une meilleure assiduité des patientes.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03380367
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 15, 2021 - 2:53:16 PM
Last modification on : Thursday, October 28, 2021 - 3:59:06 AM

File

Levy_Jessica.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03380367, version 1

Citation

Jessica Levy. Analyse des indications des médecins généralistes lors du changement contraceptif féminin, nécessitant une prescription médicale. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03380367⟩

Share

Metrics

Record views

15

Files downloads

12