HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude épidémiologique des cas de séroconversion toxoplasmique en cours de grossesse et des toxoplasmoses congénitales en Martinique entre 2004 et 2018

Résumé : Introduction : La primo-infection en cours de grossesse peut être responsable d’une toxoplasmose congénitale chez le fœtus avec un taux de transmission materno-fœtale et une symptomatologie variable selon le terme de la séroconversion. Les génotypes de toxoplasmes impliqués sont variables d’une zone géographique à une autre, ainsi que la sévérité de leur expression clinique. Objectifs : Faire un point épidémiologique des cas de séroconversion toxoplasmique en cours de grossesse ainsi que des cas de toxoplasmose congénitale survenus en Martinique entre 2004 et 2018 et déterminer quels sont les génotypes de toxoplasmes en cause sur ce territoire et leur expression clinique. Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude épidémiologique, rétrospective, incluant toutes les patientes vivant en Martinique et ayant présenté une séroconversion toxoplasmique en cours de grossesse, ainsi que les enfants issus de ces grossesses, sur la période de janvier 2004 à décembre 2018. Depuis 2010, les prélèvements de liquide amniotique sont expédiés au laboratoire de Parasitologie du CHU de Limoges (Centre National de Référence de la toxoplasmose, pôle souche) pour isoler les souches et les génotyper. Résultats : 160 patientes ayant présenté une séroconversion toxoplasmique en cours de grossesse ont été incluses. 26 cas de toxoplasmose congénitale en ont découlé. Il y a eu une interruption médicale de grossesse pour toxoplasmose congénitale avec signes de fœtopathie à l’échographie. Au cours des 2 ans de suivi post-natal, un enfant a présenté une évolution clinique pathologique. 8 génotypes de toxoplasmes responsables ont pu être identifiés, dont 6 génotypes caribéens. Aucun de ces génotypes caribéens n’a été associé à une évolution clinique pathologique. Conclusion : Le taux de séroconversion toxoplasmique au cours de la grossesse était de 2.3/1000 et le taux de toxoplasmose congénitale était de 3.8/10000, ce qui est comparable à l’Hexagone. Nous avons mis en évidence l’existence de souches caribéennes, spécifiques à cette zone géographique, qui paraissent associées à une morbidité moindre.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03396492
Contributor : Fort de France Bhu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 22, 2021 - 4:42:15 PM
Last modification on : Sunday, May 1, 2022 - 3:33:39 AM

File

Charlène PETITPAS.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03396492, version 1

Collections

Citation

Charlène Marthe Petitpas. Étude épidémiologique des cas de séroconversion toxoplasmique en cours de grossesse et des toxoplasmoses congénitales en Martinique entre 2004 et 2018. Gynécologie et obstétrique. 2020. ⟨dumas-03396492⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0