Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Évaluation d’un algorithme de prise en charge des troubles conductifs après un TAVI : étude rétrospective monocentrique menée au CHU de Rouen

Résumé : Les troubles conductifs auriculo-ventriculaires après implantation d’une bioprothèse aortique par voie percutanée (TAVI) restent fréquents et représentent désormais la complication la plus fréquente. Leur prise en charge est variable selon les centres et a un impact important sur les durées d’hospitalisations. Un consensus d'experts a récemment été proposé afin uniformiser les pratiques et de réduire les durées d’hospitalisation.
OBJECTIF.
L’objectif de ce travail est de comparer notre gestion des troubles conductifs post-TAVI à celle proposée par ce consensus
METHODES.
Cette étude observationnelle, rétrospective, monocentrique a inclus tous les patients implantés d’un TAVI par voie fémorale entre le 01/01/2017 et le 31/12/2018 au CHU de Rouen. Les patients qui présentaient un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur avant le TAVI, et ceux qui sont décédés pendant la procédure ont été exclus. Les ECG avant, immédiatement après et les deux premiers jours après le TAVI ont été analysés et les patients ont été suivis pendant au moins deux ans. Selon le consensus d'experts, les patients ont été classés en 5 groupes selon les ECG de base et immédiatement après la procédure. Nous avons évalué rétrospectivement la concordance entre la prise en charge réalisée dans le service et celle proposée par le consensus. Nous avons d’autre part étudié l’impact de la prise en charge des troubles conductifs sur les durées de séjours et le devenir des patients.
RESULTATS.
346 patients ont été inclus. 51 patients (15%) ont été implantés d’un PM dans les 30 jours post-TAVI pour des troubles de conduction AV, dont 50 pendant la phase hospitalière. Dans l’ensemble de la population, une parfaite concordance a été observée entre notre prise en charge et celle proposée par le consensus dans 76% des cas, avec une discordance « mineure » dans 20% des cas et « majeure » dans 4% des cas. La concordance était variable selon les groupes et était maximale dans le groupe 1 (ECG normal et sans modification après le TAVI, 96%) et la plus faible dans le groupe 5 (bloc auriculo-ventriculaire de haut degré ou complet pendant la procédure, 38% ; p<0,0001). Nous n’avons pas observé de différence entre les valves auto-expandables et délivrables au ballon (p=0,18). Les patients présentant une discordance n’ont pas été réhospitalisés pour l’implantation d’un PM et la survie était similaire à celle des patients sans discordance (p=0,36). Selon la prise en charge préconisée par le consensus, 80% des patients étaient éligibles à une sortie précoce, en l’absence d’autres complications. Une sortie précoce a été réalisée dans 71% des cas.
CONCLUSION.
Notre étude a permis d’établir une parfaite concordance de prise en charge dans environ ¾ des cas et les discordances observées étaient le plus souvent « mineures ». Ces discordances n’ont eu aucun impact clinique sur un suivi d’environ 2 ans. D’après ce consensus, près de 80% des patients sont éligibles à une sortie précoce. Nos résultats suggèrent que l’arbre décisionnel proposé par le consensus est adapté et permet de réduire l’impact des troubles conductifs sur la durée de séjour.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03397048
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, October 22, 2021 - 6:46:10 PM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 3:57:47 AM
Long-term archiving on: : Monday, January 24, 2022 - 5:01:45 PM

File

Barbe_Thomas.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03397048, version 1

Citation

Thomas Barbe. Évaluation d’un algorithme de prise en charge des troubles conductifs après un TAVI : étude rétrospective monocentrique menée au CHU de Rouen. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03397048⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

5