HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Traitement endovasculaire des dissections aortiques chez les patients porteurs du syndrome de Marfan et apparentés : résultat d'une étude comparative

Résumé : Introduction : la dissection aortique chez des patients ayant une maladie de Marfan ou un syndrome apparenté est une pathologie grave et évolutive, pour laquelle le recours à un traitement endovasculaire ne fait pas l’objet de recommandation en première intention dans les formes compliquées. Le but de cette étude est d’évaluer les résultats à court, moyen et long terme du traitement endovasculaire des dissections aortiques chez les patients atteints d’un syndrome de Marfan ou d’un syndrome apparenté prouvés génétiquement en les comparant à ceux d’une population jeune sans maladie du tissu élastique. Matériel et méthodes : nous avons réalisé une étude exposé-non exposé [patients atteint du syndrome de Marfan ou apparentés (groupe 1) vs témoins < 65 ans (groupe 2)] observationnelle depuis 2011 incluant les patients ayant bénéficié d’un traitement endovasculaire pour une dissection aortique. Les scanners pré opératoire, à 1 an et le dernier disponible nous ont permis de mesurer les diamètres et les volumes aortiques à l’étage thoracique et abdominal. Résultats : entre 2011 et 2021, 17 patients ont été inclus dans le groupe 1 dont 13 hommes, avec un âge moyen de 40 ans (±12 ans), et 22 patients dans le groupe 2 dont 20 hommes avec un âge moyen de 57 ans (± 8,7 ans). Dans les 2 groupes, aucun décès péri-opératoire n’a été observé. Deux cas (à 1 mois et à 5 ans) de dissection de type A rétrograde ont été constatés dans le groupe 1, aucun dans le groupe 2. Une thrombose du faux chenal a été obtenue dans 9 cas (52,9%) dans le groupe 1 et dans 20 cas (90,9%) dans le groupe 2 (p < 0,01). Une nouvelle porte d'entrée au niveau de la zone d'ancrage distale de l'endoprothèse a été observée dans 7 (41,2 %) et 5 cas (22,7 %) dans les groupes 1 et 2, respectivement (p = 0,216). L’analyse du volume aortique total à 1 an a montré une augmentation de 21,2% de ce volume dans le groupe 1 contre 0,2% dans le groupe 2 (p=0,005). Nous avons constaté une évolution du volume aortique totale > 10 % dans 10 cas (58.8%) dans le groupe 1 et dans 5 cas (22.7%) dans le groupe 2 (p=0,022). Les facteurs de risque d’évolution anatomique défavorable étaient le genre masculin ainsi que la technique STABILISE qui était associée à une évolution du volume aortique total significativement plus importante comparé aux patients traités par TEVAR seul. Conclusion : le traitement endovasculaire des patients atteints du syndrome de Marfan ou apparenté est associé à un taux inférieur de thrombose complète du faux chenal (FC) et à un risque accru d'évolution du volume aortique à 1 an, en particulier sur le segment distal de l’aorte. Cette évolution défavorable semble être liée à l'utilisation de la technique STABILISE, ce qui doit faire reconsidérer son utilisation dans cette indication. Le traitement endovasculaire par TEVAR seul est associé à un faible risque de morbi-mortalité périopératoire chez ces patients à haut risque chirurgical.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03401876
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 25, 2021 - 2:38:44 PM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 3:38:11 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, January 26, 2022 - 8:46:23 PM

File

THESE AZOGUI final imprimé.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03401876, version 1

Collections

Citation

Ron Azogui. Traitement endovasculaire des dissections aortiques chez les patients porteurs du syndrome de Marfan et apparentés : résultat d'une étude comparative. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03401876⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

2