Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Visite d'absence de contre-indication à la pratique sportive chez le patient de 12 à 35 ans : pratique des médecins généralistes des Bouches-du-Rhône

Résumé : Le sport présente des risques dont le principal est la mort subite du sportif, on dénombre 800 à 1000 cas par an de morts subites non traumatiques survenues pendant une activité sportive. Pour prévenir les risques du sport, le médecin généraliste (MG) établie un certificat d’absence de contre-indication au sport. Ce certificat est régi par plusieurs codes de loi. Cette étude a pour objectif de décrire la pratique des MG des Bouches du Rhône sur la délivrance de certificat d’absence de contre-indication au sport (CACI) chez le patient de 12 à 35 ans. La mesure du poids, de la taille et le calcul de l’IMC sont effectués par plus de 92% des MG. Les signes d’alertes qui sont un point essentiel de l’interrogatoire sont recherchés par plus de 94% des MG lors de la CACI mais de façon systématique par 65% à 75 % des MG. La recherche de ces signes doit être plus systématique. L’examen de la statique du rachis et celui des membres inférieurs sont effectués par plus de 84% des MG. Dans notre étude, l’auscultation cardio-pulmonaire et la prise de tension à un bras sont effectuées par plus de 99% des MG de façon systématique.Sur le plan cardiovasculaire des lacunes sont retrouvées : La recherche d’une asymétrie tensionnelle, Le test de Ruffier, la recherche d’un profil marfanoide. Sur le plan paraclinique : l’ECG dans le cadre du CACI est effectué par 87 % des MG mais seulement 12,6 % le font systématiquement à chaque CACI, 78.5% sont d’accord avec les recommandations de la Société française de cardiologie d’effectuer un ECG en systématique, 12,6% connaissent les dernières recommandations d’interprétations de l’ECG. Les principaux freins retrouvés sont la difficulté d’interprétation dans le cadre du CACI pour 65.9%, l’absence de matériel adapté dans le cabinet à 46.7%, la durée de l’examen pour 33%, et 19.3% pour manque de preuve de l’utilité de l’ECG. 96.3% déclarent refuser de signer le certificat si anomalie mais la rédaction d’un certificat de contre-indication à l’activité physique en l’attente de l’avis cardiologique n’est effectuée que par 16.3% des MG. La délivrance de certificat sans examen est plus faible que dans les précédentes études (11%). 71.1% des MG sont au courant de l’allongement de la durée du CACI et 52% pour la validité pluridisciplinaire.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03401989
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, October 25, 2021 - 3:00:30 PM
Last modification on : Wednesday, November 10, 2021 - 3:38:11 AM

File

these visite d'absence de cont...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03401989, version 1

Collections

Citation

Anis Boulaaba. Visite d'absence de contre-indication à la pratique sportive chez le patient de 12 à 35 ans : pratique des médecins généralistes des Bouches-du-Rhône. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03401989⟩

Share

Metrics

Record views

7