HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Survies et facteurs pronostiques après chirurgie à visée curative des cancers œsophagiens et de la jonction œsogastrique : expérience multicentrique sur 10 ans

Résumé : Les cancers de l'œsophage et de la jonction œsogastrique (JOG) sont parmi les cancers les plus fréquents, avec une incidence mondiale de 572 000 cas par an en 2018 pour les cancers de l’œsophage et de 181 000 cas par an pour les cancers de la JOG. Le pronostic global reste sombre, avec une survie globale à 5 ans pour les cancers de l’œsophage et de la JOG d’environ 18%. Matériels et méthodes : il s'agit d'une étude observationnelle, rétrospective, multicentrique à partir des données collectées prospectivement par le Registre des Tumeurs Digestives du Finistère et le Registre des Tumeurs Digestives du Calvados. Tous les patients opérés d'un cancer de l’œsophage (adénocarcinome et carcinome épidermoïde) et d'adénocarcinome de la JOG (Siewert I à III) à visée curative du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2016 étaient inclus. Les survies globales et sans récidive étaient analysées par la méthode de Kaplan-Meier. Les facteurs associés à la survie sont étudiés en uni-varié par un test du log-rank et en multivarié par un modèle de Cox. Résultats : parmi les 356 patients (32 % de carcinomes épidermoïdes) ayant eu une prise en charge chirurgicale à visée curative pour cancer de l’œsophage et de la JOG, on retrouve un âge moyen est de 63,7 ans +/- 10,1, avec 18 % de femmes. Un traitement pré-opératoire a été réalisé chez 56% des patients, et 46% des patients étaient pTN+. Les œsogastrectomies polaires supérieures représentent 71,1% des interventions. Les cancers de la JOG représentent 56% de la population. Les taux de survie globale à 5 ans et à 10 ans sont respectivement estimés à 40% (IC95= [35-46]) et à 28% (IC95= [21-33]). En analyse multivariée, les facteurs diminuant la probabilité de survie sur 5 ans sont le sexe masculin (HR 1,92 IC95=[1,30-2,78], p<0,001), l’âge supérieur à 70 ans (HR 1,42 IC95=[1,06-1,91], p=0,018), les stades avancés (III/IV) (p<0,001) et la réalisation d’un traitement pré-opératoire pour les stades II (<0,001). Conclusion : le pronostic des cancers œsophagiens et de la JOG reste sombre même pour les stades localisés. Cependant, une proportion de longs survivants non négligeable est retrouvée. Par ailleurs, des essais sont en cours évaluant l’immunothérapie et les thérapies ciblées afin d’améliorer la survie des patients opérés de cancer œsophagien et de la JOG. Dans ce contexte, il semble intéressant de ne plus se limiter à l'évaluation de la survie à 5 ans chez ces patients.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03402011
Contributor : Ubo Santé Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, January 17, 2022 - 10:36:50 AM
Last modification on : Monday, February 14, 2022 - 3:17:47 AM
Long-term archiving on: : Monday, April 18, 2022 - 6:05:17 PM

File

These-Medecine_Chirurgie visce...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03402011, version 1

Collections

Citation

Coralie Roche. Survies et facteurs pronostiques après chirurgie à visée curative des cancers œsophagiens et de la jonction œsogastrique : expérience multicentrique sur 10 ans. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03402011⟩

Share

Metrics

Record views

16

Files downloads

21