Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Effet de l’exercice physique sur les allergies alimentaires à travers les modifications du microbiote intestinal et du système immunitaire

Résumé : Contexte : L’allergie alimentaire, dont la prévalence est en forte augmentation depuis trois décennies, est actuellement considérée comme un problème majeur de santé publique. De nombreuses études s’intéressent aux allergies alimentaires afin de comprendre les raisons de cette accélération soudaine, au travers notamment des modifications du microbiote intestinal et du système immunitaire induites par les changements du mode de vie occidental. Cependant, à ce jour, aucune étude n’a porté spécifiquement sur le rôle de l’exercice physique dans ce contexte. Objectif : Nous avons émis l’hypothèse que la pratique régulière de l’exercice physique pouvait être bénéfique dans les allergies alimentaires par interaction avec le microbiote intestinal et le système immunitaire, induisant un microenvironnement tolérogène. Méthode : Nous avons effectué une large analyse de la littérature, dans le but de recueillir un maximum de preuves ciblant les interactions complexes et multiples entre les allergies IgE-dépendantes, le microbiote intestinal, le système immunitaire et l’exercice physique afin de supporter notre hypothèse initiale. Résultats : L’allergie alimentaire correspond à une réaction d’hypersensibilité déclenchée par un mécanisme immunologique avec production de lymphocytes de type Th2 et d’IgE spécifiques. Ceci est en fait consécutif à une rupture de tolérance orale avec défaut d’induction de lymphocytes T régulateurs. Il a été mis en évidence que le microbiote intestinal joue un rôle important dans ces phénomènes, entre autres, par l’action de nombreuses bactéries telles que F. prausnitzii, ou des genres Bactéroïdes ou Lactobacillus. Un déséquilibre du microbiote intestinal, ou dysbiose, favorisé par différents facteurs, peut perturber les réponses immunitaires et est observé dans diverses pathologies, dont les allergies alimentaires. Or l’exercice physique engendre des modifications du microbiote intestinal et du système immunitaire. Il favorise la diversité et la richesse microbiennes, dans le sens d’une majoration des bactéries « bénéfiques » pour l’hôte et induit ainsi la production de butyrate, intervenant secondairement dans l’induction de tolérance. De plus, la pratique d’un exercice physique régulier, d’intensité modérée et de courte durée contribue également, de façon directe, à la formation d’un milieu tolérogène avec production de lymphocytes T régulateurs, de cytokines (IL-6, IL-10) et autres marqueurs anti-inflammatoires. Le bénéfice de la pratique d’un exercice physique commence à être mis en avant dans les allergies IgE-dépendantes comme l’asthme, la rhinite allergique ou la dermatite atopique. Mais à ce jour, une seule étude a porté sur les allergies alimentaires mettant en évidence une diminution du taux d’IgE chez les sujets allergiques pratiquant un exercice physique. Des preuves apparaissent également sur le bienfait de l’exercice physique dans les MICI, pathologies partageant une partie de la physiopathologie de l’allergie alimentaire, sur lesquelles nous nous sommes appuyés. Conclusion : L’ensemble des résultats semble donc plaider en faveur de notre hypothèse initiale. La pratique régulière d’un exercice physique serait théoriquement un facteur bénéfique sur le plan préventif et/ou thérapeutique dans les allergies alimentaires par l’intermédiaire de modifications du microbiote intestinal et/ou du système immunitaire. Ce travail de recueil de ces données précliniques a été réalisé dans la perspective de mener une étude clinique à moyen terme afin de comparer l’évolution des allergies alimentaires chez des enfants sédentaires et pratiquant une activité physique. Mais d’autres études chez l’Homme et chez l’animal seront nécessaires pour confirmer ces résultats.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03406032
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 27, 2021 - 3:49:16 PM
Last modification on : Thursday, October 28, 2021 - 4:05:28 AM

File

Thèse CHOQUET Gabrielle.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03406032, version 1

Collections

Citation

Gabrielle Choquet. Effet de l’exercice physique sur les allergies alimentaires à travers les modifications du microbiote intestinal et du système immunitaire. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03406032⟩

Share

Metrics

Record views

42

Files downloads

33