Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Morbidité-mortalité d'une cohorte de nouveaux nés présentant une encéphalopathie anoxoishémique traitée par hypothermie thérapeutique

Résumé : Introduction : l’encéphalopathie hypoxique-ischémique (EHI) demeure l’une des principales causes de décès néonatal à terme et de trouble du neurodéveloppement ; le seul traitement ayant montré une efficacité à ce jour est l’hypothermie thérapeutique (HT). La prise en charge de ces nouveau-nés est complexe et a un véritable impact sur leur devenir ; d’où la nécessité d’une évaluation de cette prise en charge. Objectif : décrire les caractéristiques de naissance et la morbidité néonatale d’une population de nouveau-nés pris en charge au CHU de la Conception pour EHI et traités par HT ; évaluer les circonstances de décès, la place des soins palliatifs, ainsi que d’éventuelles déviations de protocole. Méthode : étude monocentrique, descriptive et rétrospective réalisée dans le service de Réanimation Néonatale de l’Hôpital de la Conception, Marseille, entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2020. Résultats : cent huit nouveau-nés ont été inclus. L’incidence de l’EHI était de 1,1/1000, le taux de mortalité était de 22,2 %. En ce qui concerne les caractéristiques de naissance, il n’était pas retrouvé de cause obstétricale dans près de la moitié des cas. Deux tiers des EHI étaient définies comme modérées, un tiers comme sévères. Plus de 80% des naissances ont eu lieu outborn, le lieu de naissance influençant significativement l’heure de début de l’HT (inborn 4,5h vs outborn 5h, p = 0,011) ; 38% des nouveau-nés ont eu un retard à la mise en route de l’HT (après 6ème heure de vie). Au cours de la première semaine de vie, plus de la moitié des nouveau-nés ont nécessité un soutien hémodynamique, 40% ont reçu une ou plusieurs transfusions, 18,5% ont présenté une complication infectieuse, des convulsions ont été enregistrées dans près de 50% des cas. 7 patients (6,5%) ont présenté une hyperglycémie, 18 patients (16,7%) ont présenté une hypoglycémie. L’ensemble des enfants ont reçu une ventilation assistée, compliquée dans 40% des cas d’une hypocapnieL’IRM cérébrale était réalisée en moyenne au 5eme jour de vie (+/- 3,1 jours), près de 60% des patients présentaient une IRM normale ou des lésions mineures. Une décision de soins palliatifs a été prise pour 24 patients, 19 d’entre eux sont décédés après arrêt des thérapeutiques actives. Conclusion : ce travail nous a permis d’évaluer la prise en charge des nouveau-nés traités par hypothermie thérapeutique à l’hôpital Conception sur une période de 6 ans et de donner des pistes de réflexion sur les améliorations pouvant être mise en place.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03411523
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 2, 2021 - 12:54:56 PM
Last modification on : Friday, December 3, 2021 - 3:32:20 AM

File

Derniere these.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03411523, version 1

Collections

Citation

Mélaine Boget. Morbidité-mortalité d'une cohorte de nouveaux nés présentant une encéphalopathie anoxoishémique traitée par hypothermie thérapeutique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03411523⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles