HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Une allergie aux protéines de lait de vache IgE médiée révélée par un angio-œdème des extrémités : « le syndrome pieds-mains-biberon »

Résumé : Introduction : l’allergie aux protéines de lait de vache révélée par des angio-œdèmes des extrémités (APLV-AOE) est une forme clinique d’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) du nourrisson récemment décrite et encore méconnue. Matériel et méthode : l’objectif de ce travail est de comparer une cohorte de 21 nourrissons ayant révélé une allergie aux protéines de lait de vache (APLV ) par des œdèmes des mains et/ou des pieds avec des patients ayant une APLV plus « classique » sur leurs particularités cliniques, paracliniques et pronostiques. Résultats : ce phénotype d’allergie aux protéines de lait de vache d’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) est une forme clinique d’APLV IgE médiée révélée par un œdème symétrique des mains et/ou des pieds plusieurs jours après l’introduction du lait de vache et plusieurs heures après la dernière consommation de lait artificiel. L’analyse comparative avec 98 témoins ayant une allergie aux protéines de lait de vache (APLV) « classique » met en évidence chez les cas une apparition plus précoce des symptômes (1,15 mois [0,75;1,54] contre 5,03 mois [3,16;6,52] chez les témoins, p<0,001), avec un profil d’IgE spécifiques prédominant sur la β-lactoglobuline (94.12% des profils d’IgE [82.93;100] chez les cas contre 40.43% [26.40;54.46] chez les témoins, p<0,001) et une acquisition de tolérance prouvée par un test de provocation oral plus rapide (13,93 mois [9,25;17,41] chez les cas contre 28,01 mois [19,28;50,16] chez les témoins, p<0,001). Discussion : la localisation atypique et l’apparition progressive des angio-œdèmes contrastent avec les caractéristiques des angio-œdèmes associée à une allergie aux protéines de lait de vache (APLV) « classique » qui apparaissent habituellement dans l’heure suivant la prise du biberon et qui touchent préférentiellement le visage. L’âge précoce et la symptomatologie modérée des patients avec angio-oedèmes des extrémités sont peut-être en rapport avec la prédominance de la β-lactoglobuline, ce qui, associée à une décroissance rapide des IgE spécifiques, semble être un facteur de bon pronostic d’acquisition de tolérance. Nous proposons d’appeler ce phénotype particulier d’ APLV IgE dépendante « le syndrome pieds-mains-biberon ».
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03417032
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 5, 2021 - 2:34:15 PM
Last modification on : Saturday, March 12, 2022 - 3:13:01 AM

File

2021NICEM003.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03417032, version 1

Citation

Sidonie Bonjour. Une allergie aux protéines de lait de vache IgE médiée révélée par un angio-œdème des extrémités : « le syndrome pieds-mains-biberon ». Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03417032⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

6