HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le télétravail au CHU de Nice : évaluation de son impact sur la santé physique et mentale à long terme et pendant la période de confinement liée à la covid-19

Résumé : Introduction : l’émergence du télétravail au cours de ces dernières années et notamment depuis la crise sanitaire liée à la COVID-19 suscite de nombreux questionnements concernant ses effets sur la santé physique et mentale. Au centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice, le premier confinement (mars-mai 2020) a constitué un mode d’entrée dans le télétravail. Afin d’étudier son impact à long terme et pendant le confinement, nous avons réalisé, en collaboration avec le service de santé au travail du centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice, une étude auprès d’agents pratiquant le télétravail pendant le premier confinement et à l'issue de celui-ci. Matériels et méthodes : une étude quantitative par l'intermédiaire d'un questionnaire a été réalisée auprès de 288 télétravailleurs environ 7 mois après la fin du premier confinement. Résultats : 111 réponses pour l'étude portant sur l'évaluation du télétravail en dehors du confinement ont été obtenues. Les résultats montrent que le télétravail a un impact positif sur l’état de santé mentale puisque la majorité des télétravailleurs se sentaient moins stressés (68,5%) et moins fatigués (73,8%) depuis qu’ils télétravaillaient. 58,5% estimaient être en meilleure santé psychologique. La pratique du télétravail ne semblait pas avoir de répercussion sur l’état de santé physique des télétravailleurs. 81,9% ressentaient une amélioration de leur qualité de vie au travail. Pendant la période de confinement, les résultats étaient plus partagés. Sur les 100 réponses obtenues, 33% des télétravailleurs se sentaient plus stressés qu’à l’ordinaire (contre seulement 5,4% en dehors de cette période). 57% percevaient une augmentation de la charge de travail et 22% estimaient avoir une moins bonne qualité de vie au travail (contre seulement 2,7% en dehors du confinement). Cette différence de résultats serait en partie lié au fait que pendant cette période le télétravail avait été imposé à la majorité des agents et qu’ils télétravaillaient 5 jours/semaine. Conclusion : notre étude nous a permis de mettre évidence que le télétravail présente de nombreux effets bénéfiques sur la santé mentale et la qualité de vie au travail. Cependant, ces effets positifs tendent à disparaitre et se transformer en effet inverse lorsqu’il est pratiqué de manière trop fréquente, qu’il ne repose pas sur la base du volontariat et qu’il n’est pas mis en place dans des conditions optimales. Le télétravail ne semble pas avoir d’impact sur la survenue de troubles musculo-squelettique si les conditions d’installation du poste de travail sont adéquates. Cette enquête a permis l’élaboration d’un questionnaire permettant de cibler spécifiquement d’éventuels problèmes de santé en lien avec le télétravail afin de détecter le plus précocement possible des symptômes évocateurs de risques psycho-sociaux ou de troubles musculo-squelettiques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03417365
Contributor : Bibliothèque Universitaire de Médecine Nice Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, November 5, 2021 - 5:19:39 PM
Last modification on : Thursday, March 3, 2022 - 3:16:48 AM

File

2021NICEM057.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03417365, version 1

Citation

Morgane Le Cesne. Le télétravail au CHU de Nice : évaluation de son impact sur la santé physique et mentale à long terme et pendant la période de confinement liée à la covid-19. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03417365⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

0