Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Apports de l’évaluation de la fonction atriale gauche à l’échocardiographie chez les patients ayant une procédure d’ablation de fibrillation atriale par cryothérapie

Résumé : Environ 25% des patients présentent une récidive de fibrillation atriale (FA) dans l’année suivant une procédure d’isolation des veines pulmonaires (IVP) par cryothérapie, ce taux de récidive s’expliquant en partie par un remodelage atrial conséquent, récemment mis en évidence comme corrélé à l’altération du strain atrial gauche. Objectif : L’objectif de cette étude prospective était de rechercher à l’échocardiographie des facteurs prédictifs de récidive d’arythmie atriale après une procédure d’IVP par cryothérapie. Méthodes : Tous les patients ayant eu une première procédure d’ablation de FA par cryothérapie au CHU de Rouen d’avril 2020 à février 2021 ont été inclus dans cette étude. Le critère de jugement principal était la récidive d’arythmie atriale (FA, flutter, ou tachycardie atriale) survenant à 4 mois. Les critères de jugement secondaires étaient les paramètres échocardiographiques pré-ablation et à 4 mois de l’ablation (en addition aux données échocardiographiques classiques, nous renseignions l’épaisseur de la frange graisseuse épicardique mesurée à la paroi libre du ventricule droit (VD), la fraction de raccourcissement de l’oreillette gauche (FROG), la fraction d’éjection de l’OG (FEOG), et le strain longitudinal global (SLG) de l’OG), les paramètres de la procédure d’ablation, et les complications secondaires à la procédure d’ablation. Résultats : Sur l’ensemble de la période, 146 patients ont eu une première procédure d’ablation de FA par cryothérapie. Parmi eux, 81 patients ont été exclus de l’étude pour manque de données, aboutissant à une population étudiée de 65 patients (44,5% de la population initiale). Le taux de récidive à 4 mois était de 20%. À l’échocardiographie, l’altération du pic du SLG de l’OG en biplan était retrouvée comme prédictive de récidive (p = 0,036) avec une valeur seuil identifiée à 17% sur la courbe ROC (sensibilité = 78%, spécificité = 77%, aire sous la courbe = 0,74, p = 0,04), ainsi que l’augmentation de l’épaisseur de la frange graisseuse épicardique (p = 0,011). Sur les échocardiographies réalisées à 4 mois de l’intervention chez les patients n’ayant pas présenté de récidive, nous observions une diminution significative du diamètre l’OG de 2,15 mm en moyenne (p = 0,027) et de sa surface de 1,75 cm² (p = 0,043). Conclusion : La diminution du SLG de l’OG pourrait être un paramètre échocardiographique prédictif de récidive d’arythmie atriale après une première procédure d’IVP par cryothérapie. L’évaluation des paramètres échocardiographiques de la fonction atriale gauche pourrait s’avérer intéressante afin de guider la sélection des patients avant une procédure d’ablation de fibrillation atriale par cryothérapie.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03428802
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 15, 2021 - 12:07:36 PM
Last modification on : Saturday, December 11, 2021 - 3:40:45 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 16, 2022 - 8:25:04 PM

File

Adrien_Sanches.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03428802, version 1

Citation

Adrien Sanches. Apports de l’évaluation de la fonction atriale gauche à l’échocardiographie chez les patients ayant une procédure d’ablation de fibrillation atriale par cryothérapie. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03428802⟩

Share

Metrics

Record views

18

Files downloads

8