Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Le Fentanyl par voie intranasale permet-il une amélioration de la qualité des soins en cas de réalisation de gestes douloureux aux urgences pédiatriques ?

Résumé : INTRODUCTION – Les fractures représentent 10 à 25% des consultations aux urgences pédiatriques. L’objectif était de mettre en évidence une amélioration de la qualité des soins notamment une rapidité de prise en charge des enfants bénéficiant d’une analgésie par Fentanyl intranasal pour la réalisation de gestes douloureux comme la réduction de fracture osseuse. METHODE – Il s’agit d’une étude rétrospective cas-témoin conduite aux urgences pédiatriques des CHU de Strasbourg et de Grenoble du 1er Janvier 2019 au 30 Août 2021. Les enfants âgés de 2 à 18 ans bénéficiant d’une administration de Fentanyl intranasal selon le protocole de Strasbourg ont été appariés selon l’indication et l’âge aux enfants bénéficiant de Morphine per os ou de Kétamine intraveineuse selon les protocoles du CHU de Grenoble. Le critère de jugement principal était le délai médian entre l’admission aux urgences et la réalisation de la radiographie dite de contrôle. Le délai d’administration de l’antalgique, les échecs de réduction et les effets secondaires étaient également colligés. RESULTATS – Les enfants bénéficiant de Fentanyl IN appariés aux enfants bénéficiant de Morphine PO représentaient deux groupes de 69 patients. Les enfants bénéficiant de Fentanyl IN appariés aux enfants bénéficiant de Kétamine IV représentaient deux groupes de 114 patients. En comparaison à la Morphine PO le délai médian de réalisation de la radiographie de contrôle était inférieur dans le groupe Fentanyl IN (117 minutes, IQR 93 – 146) par rapport au groupe Morphine PO (216 minutes, IQR 172 – 279), p < 0,01. Il était également inférieur dans le groupe Fentanyl IN (117 minutes, IQR 96 – 148) en comparaison au groupe Kétamine IV (197 minutes, IQR 151 – 245), p < 0,01. Le délai d’administration d’antalgique était significativement diminué pour les enfants bénéficiant de Fentanyl IN comparativement aux groupes Morphine PO (p<0,01) et Kétamine IV (p<0,01). Il n’a pas été mis en évidence de différence entre les groupes concernant les échecs de réduction. Les effets indésirables étaient plus fréquents dans le groupe Kétamine IV mais de manière non significative (12%, n = 14), aucun effet indésirable grave n’a été rapporté. DISCUSSION – Une analgésie par Fentanyl IN pour la réalisation de gestes douloureux aux urgences pédiatriques semble permettre une amélioration de la qualité des soins en comparaison à la Morphine PO ou la Kétamine IV.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03429551
Contributor : Jean-Hugues Morneau Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 15, 2021 - 5:20:18 PM
Last modification on : Thursday, November 18, 2021 - 3:34:30 AM

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03429551, version 1

Citation

Lucile Vandelle. Le Fentanyl par voie intranasale permet-il une amélioration de la qualité des soins en cas de réalisation de gestes douloureux aux urgences pédiatriques ?. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03429551⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

5