Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Facteurs associés à une exérèse incomplète initiale de carcinomes basocellulaires de la face et du cou

Résumé : Introduction : les carcinomes basocellulaires (CBC) de la face et du cou nécessitent des chirurgies qui peuvent être délabrantes, notamment quand une reprise chirurgicale est nécessaire du fait d’une exérèse initiale incomplète. L’objectif de l’étude était d’identifier les facteurs associés aux exérèses incomplètes de CBC dans ces localisations. Matériels et méthodes : étude rétrospective réalisée sur tous les cas de CBC de la face et du cou ayant nécessité une reprise chirurgicale sur l’année 2018 dans 3 CHU de Marseille. Les facteurs analysés étaient: l’âge, le sexe, l'antécédent de carcinome cutané, la localisation tumorale, le type histologique, l’opérateur (chirurgien/dermatologue), le lieu de l’intervention, les principales comorbidités et la prise d’antiagrégants plaquettaires (AAP) ou anticoagulants. Résultats : sur 652 cas de CBC de la face et du cou opérés chez 652 patients, 123 (19%) ont nécessité une reprise chirurgicale. L'âge moyen des patients était de 71 ans, 54,5% étaient des hommes. La majorité des interventions était réalisée sous anesthésie locale (86%) et en ambulatoire (76%). Cinquante-deux patients sur 123, étaient sans antécédent de carcinome cutané. Des biopsies avaient été effectuées chez 46 patients (37%) avant l’exérèse de la lésion. Ces interventions étaient réalisées par des chirurgiens dans 80% des cas. Les CBC nécessitant une reprise étaient sur le nez (55 cas, 45%) les tempes (14 cas, 11%) et les oreilles (12 cas, 10%). Les CBC étaient infiltrants chez 84 sujets (68%), nodulaires chez 27 patients (22%), sclérodermiformes chez 5 patients (4%) et superficiels chez 5 patients (4%). La prise d’anti-agrégant plaquettaire était retrouvée chez 38 patients (31%). Des comorbidités cardiaques étaient observées chez 63 patients (51%). Une maladie neurodégénérative n’était notée que chez 2 sujets.  Conclusion : la localisation au nez, le caractère histologique infiltrant, la prise d’AAP ainsi que la présence de comorbidités cardiaques ont été retrouvés chez les patients ayant eu une reprise chirurgicale.Les limites cliniques de ces tumeurs sont souvent difficiles à évaluer, la précision du repérage macroscopique des marges serait moins bonne. La connaissance du type histologique par biopsie préalable semble mieux « guider » la délimitation des marges. La prise d’AAP et d’anticoagulants n’avait jamais été décrite mais le risque hémorragique associé peut inciter à économiser sur la taille de l’exérèse ainsi que l’état général comme en atteste le facteur « comorbidités cardiaques ». Ces résultats méritent d’être vérifiés par une étude comparative prospective mais incitent d’ores et déjà à favoriser des biopsies préalables pour identifier les types histologiques agressifs nécessitant un geste large et à améliorer la lecture « anatomique » des marges cliniques des carcinomes cutanés.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03430781
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, November 16, 2021 - 1:20:29 PM
Last modification on : Tuesday, December 7, 2021 - 3:31:49 AM

File

Thèse post soutenance.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03430781, version 1

Collections

Citation

Marvin Borg. Facteurs associés à une exérèse incomplète initiale de carcinomes basocellulaires de la face et du cou. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03430781⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles