Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Absence d'irradiation prophylactique cérébrale dans les cancers du poumon à petites cellules : suivi à long terme d'une cohorte rétrospective

Résumé : Introduction : l’irradiation prophylactique cérébrale (PCI) réduit l’incidence des métastases cérébrales dans les carcinomes bronchiques à petites cellules (CPC) disséminés et localisés. Elle a aussi démontré un bénéfice en survie globale dans les cas de CPC localisés. Cependant, la PCI entraîne des effets neurocognitifs non négligeables et son bénéfice est discuté par de nouvelles études notamment chez les patients disséminés. Une surveillance par imagerie par résonance magnétique (IRM) est devenue une alternative possible chez les CPC disséminés et elle est discutée chez les CPC localisés. Elle permet ainsi le diagnostic plus précoce de métastases cérébrales et ouvre la possibilité de traitement ciblé par radiochirurgie (RCS) de type Gamma Knife (GK) ou radiothérapie stéréotaxique. L’objectif de notre étude est d’étudier et de décrire la prise en charge de nos patients atteints d’un CPC localisé ou disséminé sans métastase cérébrale et n’ayant pas reçu de PCI. Matériel et méthode : nous avons identifié les patients pris en charge à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille (APHM) entre janvier 2014 et décembre 2019 pour un CPC localisé ou disséminé sans métastase cérébrale initialement avec une indication théorique de PCI. Nous avons identifié 2 groupes de patients, les patients n’ayant pas reçu la PCI et le groupe contrôle ayant reçu la PCI. Résultats : 67 patients ont été identifiés comme ayant une indication théorique de PCI et 26 d’entre eux n’ont pas reçu la PCI. Les caractéristiques initiales étaient comparables entre les 2 groupes en dehors des antécédents neurologiques qui étaient significativement supérieurs dans le groupe sans PCI. La médiane de survie globale était de 30,4 mois (IC95% [18,7 ; 42,1]) chez les patients n’ayant pas eu de PCI versus 22,3 mois (IC95% [10,4 ; 34,1]) chez les patients ayant reçu la PCI. Il n‘y avait pas de différence significative entre les 2 groupes (p = 0,405). Il n’existait pas non plus de différence en survie sans progression cérébrale qui était de 17,6 mois dans le groupe sans PCI versus 38.8 mois (IC95% [17,60 ; 59,9]) dans le groupe avec PCI (p=0 ,102), ni de différence significative en nombre d’évènements cérébraux entre les 2 groupes (12 (46,2%) versus 15 (36,6%), p = 0,436). Les facteurs pronostics mis en évidence en analyse multivariée sont le PS initial (HR=3,22 (IC95% [1,34 ; 7,75])) et la réponse complète au traitement initial (HR = 0,15 (IC95% [0,02 ; 0,88])). Conclusion : dans notre étude, on ne retrouve pas de différence significative en survie globale entre les patients traités sans et avec PCI. C’est une étude rétrospective de petit effectif mais qui semble indiquer l’absence de bénéfice en survie globale dans la population des CPC disséminés mais aussi localisés.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03432501
Contributor : Faculté de médecine AMU Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, November 17, 2021 - 11:57:11 AM
Last modification on : Wednesday, December 8, 2021 - 3:36:50 AM
Long-term archiving on: : Friday, February 18, 2022 - 7:27:27 PM

File

THESE DEFINITIVE A envoyer.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03432501, version 1

Collections

Citation

Alice Daumas. Absence d'irradiation prophylactique cérébrale dans les cancers du poumon à petites cellules : suivi à long terme d'une cohorte rétrospective. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03432501⟩

Share

Metrics

Record views

20

Files downloads

0