Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Spondyloarthrite axiale avec ou sans psoriasis : analyses comparatives des tableaux cliniques et de l’amplitude de réponse à l’infliximab

Résumé : La spondyloarthrite (SpA) axiale est un rhumatisme inflammatoire se révélant par différents phénotypes cliniques. Le psoriasis est une manifestation extra-articulaire pouvant parfois s’y associer. Il existe à ce jour, peu d’études qui ont étudié l’influence du psoriasis sur la présentation clinique, radiologique et la réponse aux biomédicaments chez les patients atteints de SpA axiale.
Objectif :
Cette étude visait à comparer les caractéristiques cliniques, biologiques, d’imagerie, et l’amplitude de réponse au traitement par infliximab entre les groupes psoriasique et non psoriasique, chez des patients atteints de SpA axiale.
Matériels et méthodes :
Tous les patients ayant un diagnostic par leur rhumatologue de SpA axiale, répondant aux critères ASAS, et se voyant initier un traitement par infliximab à l’hôpital de jour de rhumatologie du CHU de Rouen entre janvier 2011 et novembre 2020, ont été inclus dans l’étude. Les patients ont été classés dans le groupe psoriasique ou non psoriasique selon la présence d’un psoriasis cutané ou unguéal, actuel ou passé. Les caractéristiques initiales ont été comparées à l’aide d’une analyse univariée et multivariée. L’amplitude de réponse à l’infliximab a été évaluée en comparant l’amélioration du score BASDAI après 12 mois de traitement, entre les groupes psoriasique et non psoriasique (critère de jugement principal).
Résultats :
Au total, 105 patients ont été inclus : 44 patients (42%) étaient dans le groupe avec psoriasis, 61 patients (58%) dans le groupe sans psoriasis associé. Dans l’analyse univariée, les patients psoriasiques avaient tendance à consommer plus fréquemment du MTX (p=0,08) et des csDMARD (p=0,09), et semblaient présenter une prévalence plus faible d’uvéite (p=0,06) et de sacro-iliite radiographique sévère de grade 4 (p=0,09), par comparaison aux patients non psoriasiques. Ces résultats n’étaient pas statistiquement significatifs. Les patients psoriasiques présentaient de manière statistiquement significative une prévalence plus élevée d’atteinte structurale radiographique périphérique (p=0,04), par comparaison aux patients non psoriasiques. Dans l’analyse multivariée, la présence de psoriasis était indépendamment associée à une prévalence plus faible de sacro-iliite radiographique de grade 4 (OR 0.1, IC95% [0.01 ; 0.66], p=0,043) et à une prévalence plus élevée d’atteinte radiographique structurale périphérique aux mains et aux pieds (OR : 17.9, IC95% [1.75 ; 652], p=0.042). L’amélioration du score de BASDAI après 12 mois de traitement ne variait pas significativement entre les deux groupes (IC95% [-0.89 ; 1.04], p=0,87). Le pourcentage de patients présentant une amélioration du BASDAI > 50% à 12 mois, ainsi que l’amélioration du score de BASDAI après 6 mois de traitement, ne variaient pas significativement entre les deux groupes. L’amélioration du score de BASFI et de la moyenne des questions 1, 2, 5+6 du score de BASDAI après 12 mois de traitement, ne variaient pas non plus significativement entre les deux groupes. Les pourcentages d’arrêt de l’infliximab à 12 mois pour inefficacité, effet secondaire ou contre-indication ne variaient pas significativement entre les deux groupes.
Conclusion :
Cette étude suggère que le psoriasis joue un rôle clé dans l’expression clinique et radiologique des SpA axiales. Nous n’avons pas montré de différence d’amplitude de réponse à l’infliximab après 12 mois de traitement, entre les patients psoriasiques et non psoriasiques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03434046
Contributor : Claire Leboeuf Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 18, 2021 - 9:51:15 AM
Last modification on : Thursday, January 13, 2022 - 4:31:37 AM

File

LAUTECAZE_JEANNE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03434046, version 1

Citation

Jeanne Lautecaze. Spondyloarthrite axiale avec ou sans psoriasis : analyses comparatives des tableaux cliniques et de l’amplitude de réponse à l’infliximab. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03434046⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles