HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Être soi-même avec les autres. Ipséité et altérité chez le premier Heidegger

Résumé : Dans ce mémoire, j’essaie de montrer comment on pourrait lire dans l’analytique existentiale de Heidegger et à partir de ses cours professés dans les années 1920-1930, une tentative chez le philosophe allemand de changer les coordonnées philosophiques du problème de l’intersubjectivité. J’interprète ce qu’on pourrait appeler la théorie heideggérienne de l’intersubjectivité comme le résultat d’un déplacement de la question qui s’enquiert sur le rapport du soi aux autres du terrain épistémologique et phénoménologique (comment puis-je avoir accès aux autres consciences ?) vers le terrain métaphysique et axiologique (comment devenir libre alors que les autres me déterminent fondamentalement ?). Pour Heidegger, le problème de l’existence d’autrui ne se pose pas en termes de connaissance et de certitude – c’est pourquoi il échappe au solipsisme épistémologique husserlien –, mais en termes d’aliénation et de libération. Puisqu’ils constituent la réalité, les autres sont ceux qui déterminent le soi, une détermination qui, alliée à la tradition et au langage, domine la compréhension que le soi a de lui-même et lui fait croire que son être est de même nature que la réalité constituée. Pour se délivrer de cette domination, Heidegger propose ce que j’appelle l’isolationnisme existential, une doctrine selon laquelle, pour devenir soi-même, le sujet doit s’arracher au tissu humain et naturel qui le constitue, idée qui sera transposée dans le contexte de l’engagement de Heidegger pour le Parti nazi. Dans la philosophie heideggérienne, on retrouve certes la possibilité de penser une phénoménologie de l’intersubjectivité, avec des nouvelles coordonnées qui n’étaient pas présentes chez Husserl, tels les concepts de Mitsein ou de On. Mais n’est-elle pas la même philosophie qui, pour la première fois dans l’histoire, a soutenu explicitement le solipsisme comme méthode philosophique et en a donné les coordonnées méthodiques à travers l’analyse de l’être-pour-la-mort ?
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03441754
Contributor : Ufr Philosophie Paris 1 Panthéon-Sorbonne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 22, 2021 - 6:39:18 PM
Last modification on : Friday, April 29, 2022 - 10:13:01 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, February 23, 2022 - 8:39:22 PM

File

2021 RAMOS DOS SANTOS ETR.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03441754, version 1

Citation

Reinan Ramos dos Santos. Être soi-même avec les autres. Ipséité et altérité chez le premier Heidegger. Philosophie. 2021. ⟨dumas-03441754⟩

Share

Metrics

Record views

50

Files downloads

50