HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude OB-Pain : douleur au décours d’une transplantation hépatique chez les patients atteints d'obésité par rapport aux patients non atteints d’obésité

Résumé : Objectif : comparer le recours à la morphine dans les suites post-opératoires d’une transplantation hépatique chez les patients atteints ou non d’obésité. Méthode : nous avons réalisé une analyse rétrospective de données prospectivement incluses via un logiciel informatique de janvier 2010 à décembre 2020 incluant l’ensemble des patients ayant eu une transplantation hépatique et atteints d’obésité. Un groupe contrôle, composé de patients non atteints d’obésité (Indice de Masse Corporelle IMC < 30 kg/m²), a été défini selon un appariement chronologique en 1:1. L’étude comportait deux niveaux de comparaison : le premier comparait les patients non atteints d’obésité avec les patients atteints d’obésité, la seconde comparait les patients non atteints d’obésité avec les patients atteints d’obésité classes II et III. Le critère de jugement principal était le taux de patients ayant recours aux morphiniques au cours des 7 premiers jours en réanimation. Les critères de jugement secondaires étaient la survenue au cours des 7 premiers jours en réanimation d’au moins un épisode douloureux sévère, modéré ou au cours d’un soin, d’un épisode confusionnel, ainsi que la consommation quotidienne en néfopam et tramadol, l’évaluation quotidienne de la vigilance par le RASS (Richmond Agitation Sedation Scale), le nombre de drains chirurgicaux, les marqueurs biologiques de récupération hépatique, puis les complications survenues (sepsis et reprise chirurgicale), la durée de séjour en réanimation et la mortalité en réanimation et à J28. Résultats : deux-cents douze patients non atteints d’obésité (dont 70 patients avec obésité sévère) ont été appariés avec 212 patients atteints d’obésité. Parmi les patients non atteints d’obésité, 44 (21%) ont eu recours aux morphiniques. En comparaison, chez les patients atteints d’obésité, 29 (14%) ont eu recours aux morphiniques (p = 0,054) ; et chez les patients atteints d’obésité classes II et III, 4 (6%) ont eu recours aux morphiniques (p = 0,0037). Aucune différence significative n'a été observée concernant les critères de jugement secondaire. Conclusion : les patients atteints d’obésité sévère ont moins recours aux morphiniques après une transplantation hépatique que les patients non atteints d’obésité, pour des niveaux de douleur comparables sous protocole d’analgésie comparable (néfopam et tramadol en posologie adaptée au poids idéal théorique).
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03446337
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, November 24, 2021 - 12:49:19 PM
Last modification on : Wednesday, December 8, 2021 - 3:18:11 AM
Long-term archiving on: : Friday, February 25, 2022 - 6:59:09 PM

File

Ambre CUNY thèse finale.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03446337, version 1

Collections

Citation

Ambre Cuny. Étude OB-Pain : douleur au décours d’une transplantation hépatique chez les patients atteints d'obésité par rapport aux patients non atteints d’obésité. Human health and pathology. 2021. ⟨dumas-03446337⟩

Share

Metrics

Record views

15

Files downloads

10