Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Pylorotomie endoscopique par méthode du G-POEM versus injection intrapylorique de toxine botulique pour la prise en charge de la gastroparésie réfractaire

Résumé : Introduction : Le G-POEM est une technique innovante dans le traitement de la gastroparésie réfractaire par traitement du pylorospasme. De nombreuses études ouvertes rapportent son efficacité cependant il n’y a pas encore d’étude prospective comparative dans la littérature. Nous avons donc réalisé une étude randomisée comparant l’efficacité clinique du G-POEM à celle de ’injection intra-pylorique de toxine botulique dans la gastroparésie réfractaire. Matériels et méthodes : il s’agissait d’une étude prospective randomisée en double aveugle, bicentrique réalisée dans deux centres experts en endoscopie, à l’hôpital Nord de Marseille et à l’hôpital Édouard Herriot à Lyon. Nous avons recruté 40 patients qui avaient une gastroparésie sévère, réfractaire, évoluant depuis plus d’un an et confirmée par une scintigraphie de vidange gastrique (SVG). Ils ont été répartis dans deux groupes : G-POEM et injection intra-pylorique de toxine botulique. Les procédures étaient réalisées sous anesthésie générale, chez des patients intubés, avec un suivi post-endoscopie d’un an identique dans les 2 bras. L’objectif principal était d’évaluer l’efficacité à 3 mois du G-POEM en comparaison avec la toxine botulique pylorique. Elle était définie par la diminution du Gastroparesis Cardinal Symtoms Index (GCSI) de plus de 0,6 points. Les objectifs secondaires étaient de documenter et de comparer l’efficacité clinique à un an, l’évolution des paramètres scintigraphiques à 3 mois, les complications per et postopératoires, l’évolution de la qualité de vie globale (GIQLI et SF-12), et l’amélioration des paramètres métaboliques (IMC, glycémies et HbA1c) en cas de diabète. Résultats : entre juillet 2017 et mai 2021, 40 patients ont été inclus dans chaque centre, 22 femmes et 18 hommes, de 48,1 ± 17,4 ans d’âge moyen. Les patients présentaient des symptômes de gastroparésie depuis 5,8 ± 5,7 ans. La gastroparésie était d’origine diabétique chez 11 patients, idiopathique chez 18 patients, post-opératoire chez 6 patients, liés à une maladie systémique chez un patient et 4 patients avaient une étiologie mixte post-opératoire et diabétique.Trois patients ont été perdus de vue dans le groupe toxine botulique. Le taux de succès clinique à 3 mois était de 73,3% dans le groupe G-POEM contre 53,3% des patients dans le groupe toxine botulique (p= 0,26). Par ailleurs, le delta d’amélioration du CGSI entre les 2 groupes était de 1.48 ± 1.17 versus 1.15 ± 0.57 (NS) à 3 mois et de 1,2 ± 1 versus 0.9 ± 1,2 (NS) à 1 an. Concernant les objectifs secondaires, après modification de la définition du succès clinique (différence de GCSI > 1), le taux de succès était de 65% dans le groupe G-POEM et 47,1% pour la toxine botulique (p=0,272). Le taux de succès clinique à un an était de 67% dans le groupe G-POEM et 57% dans le groupe toxine botulique (p=0,581). On ne retrouve pas de différence significative dans les sous-scores et les items du score GCSI entre les 2 groupes à M3 et à M12. Il n’a pas été retrouvé de différence significative entre les deux groupes sur les critères de qualité de vie au cours du suivi. Nous ne rapportons qu’une complication post-opératoire dans le groupe G-POEM, mineure et qui n’a pas nécessité d’allongement de l’hospitalisation ni de reprise endoscopique. Concernant la scintigraphie à 3 mois, 72% patients présentait une amélioration scintigraphique dans le groupe G-POEM contre 50% dans le groupe toxine botulique. Ces paramètres des SVG à 3 mois n’étaient pas significativement différents dans les deux groupes. Conclusion : cette étude confirme les résultats des études ouvertes de la littérature, avec un succès clinique de 65% à un an chez les patients traités par G-POEM. Malgré une tendance nette en faveur du G-POEM, nous n’avons en revanche pas retrouvé de différence clinique significative à 3 mois ni à un an entre G-POEM et l’injection intra-pylorique de toxine botulique sur les paramètres analysés. Ces résultats sont donc à compléter par une étude avec un plus grand effectif pour obtenir une plus grande puissance.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03454271
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, November 29, 2021 - 10:13:39 AM
Last modification on : Wednesday, December 15, 2021 - 3:36:12 AM

File

THESE GARBAY 26-10-2021 (1).pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03454271, version 1

Collections

Citation

Victor Garbay. Pylorotomie endoscopique par méthode du G-POEM versus injection intrapylorique de toxine botulique pour la prise en charge de la gastroparésie réfractaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03454271⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles