Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge en médecine de ville et en EHPAD des patients centenaires

Résumé : Introduction : la longévité humaine a nettement augmenté, entraînant un vieillissement de la population et donc une augmentation du nombre de personnes âgées voire très âgées. En 2016 en France, il existait 21 000 centenaires ; et les projections nous prédisent 270 000 centenaires en 2070. La prise en charge médicale du patient centenaire s'inscrit dans une approche positive et globale, nécessitant une attention particulière. Objectifs : ce travail a eu pour objectif principal de repérer des critères de fragilité chez les patients centenaires vivant à domicile et en Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) pris en charge par des médecins généralistes de Marseille et des environs en 2020. Les objectifs secondaires étaient de décrire puis de comparer leur profil gériatrique et leur prise en charge médicale et thérapeutique selon leur lieu de vie, l’existence d’une poly médication, d’une dénutrition ainsi que de leurs comorbidités. Méthode : réalisation d’une étude observationnelle, multicentrique, descriptive à partir des données démographiques, sociales, cliniques, gériatriques, biologiques et radiologiques transmises par les médecins coordonnateurs des EHPAD et les médecins traitants des patients à domicile. Résultats : au moins une fragilité ou un syndrome gériatrique était présent chez les 22 centenaires inclus, à savoir la perte d’autonomie, l’existence de troubles cognitifs, d’un syndrome dépressif, de chutes à répétition ou troubles de la mobilité, d’une dénutrition, d’une poly médication, d’une poly pathologie ou d’un isolement social. L’âge moyen était de 101 ans, il y avait 77.3% de femmes, 59.1% des patients vivaient en EHPAD. Tous les patients étaient dépendants sur les activités de la vie quotidienne. Chaque patient présentait en moyenne 5 comorbidités et consommait en moyenne 6.5 médicaments, amenant à 86.4% la proportion de patients rentrant dans les critères de poly médication. En EHPAD les patients présentaient tous une poly médication (p<0.05) et le nombre de comorbidités était significativement plus important (p=0,03). Parmi les comorbidités : 27.3% présentaient des troubles du comportement, 45.5% des troubles cognitifs, 40.9% des troubles du sommeil, 45.5% un syndrome dépressif. Ils avaient significativement plus de troubles cognitifs quand ils vivaient en EHPAD qu’à domicile (p=0.01), il en était de même pour les troubles du comportement (p=0.04) ainsi que les troubles du sommeil (p=0.03). D’un point de vue nutritionnel, 59.1% étaient dénutris. La majorité des patients (95%) présentait des troubles de la mobilité et marchait avec une canne ou un déambulateur. Conclusion : ce travail a permis de repérer les différents critères de fragilité chez les patients centenaires et de constater qu’au moins une fragilité ou un syndrome gériatrique était présent chez chacun. En tant que médecin généraliste notre rôle est essentiel devant toute suspicion de fragilité chez les patients très âgés et donc les centenaires. Permettre sa prévention, son repérage et son suivi est primordial afin de limiter le risque fonctionnel d’entrée dans la dépendance, et d’améliorer leur qualité de vie.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03462138
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 1, 2021 - 4:25:43 PM
Last modification on : Wednesday, December 15, 2021 - 3:36:12 AM

File

The`se.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03462138, version 1

Collections

Citation

Cécile Croizé-Pourcelet. Prise en charge en médecine de ville et en EHPAD des patients centenaires. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03462138⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles