Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Quelle est la vision des médecins généralistes sur la communication interprofessionnelle dans la prise en charge d'une femme enceinte en tant que médecin traitant

Résumé : Contexte : la grossesse se déroule de manière physiologique dans la grande majorité des cas. Une grossesse physiologique sans risque peut être suivie par des acteurs de soins primaires comme le médecin généraliste jusqu’à 30 SA. Qu’il suive ou non la grossesse de sa patiente le médecin généraliste garde un rôle central dans le suivi de sa patiente en tant que médecin traitant. La communication semble essentielle dans ce contexte mais nous avons voulu savoir ce qu’il en est réellement et comment cette communication est vécue par les médecins généralistes. Nous nous sommes donc questionnés sur la vision des médecins généralistes sur la communication interprofessionnelle dans la prise en charge d’une femme enceinte en tant que médecin traitant. Méthode : une étude transversale, qualitative, par réalisation d’entretiens individuels semi dirigés, a été menée auprès de médecins généralistes installés dans les Bouches-du-Rhône sans activité gynécologique unique. Onze entretiens ont été réalisés au total. Nous avons abordé les thèmes de la prise en charge de la grossesse, des modalités de la communication interprofessionnelle, du ressenti des médecins généralistes sur leur communication et leurs propositions d’amélioration. Résultats : cette étude a permis de recueillir et d’analyser le point de vue des médecins généraliste sur leur rôle dans la prise en charge des patientes enceintes. Même s’il est rarement choisi pour être le référent du suivi de grossesse, le médecin généraliste garde un rôle central dans la prise en charge de sa patiente pour permettre d’assurer la continuité des soins. Cependant une perte de vue avec le médecin traitant est fréquemment observée lors du recours à un spécialiste pour le suivi de la grossesse. Nous nous sommes donc interrogés sur la communication interprofessionnelle qui semble essentielle pour pallier à cette rupture de la continuité des soins. Bien que considérée comme indispensable à la bonne prise en charge de la patiente enceinte par nos participants, la communication interprofessionnelle ne semble pas être à la hauteur pour le moment. Qualifiée de « trop rare » et de « difficile », elle nécessite d’être améliorer dans l’intérêt d’une collaboration interprofessionnelle optimale. Forts de ce constat nous nous sommes alors intéressés aux propositions d’amélioration de cette communication interprofessionnelle. Une communication plus systématique, le développement de nouveaux moyens de communication et la création de réseaux pluri professionnels semblent être des pistes à développer pour faciliter la communication. Conclusion : le médecin généraliste a un rôle central à jouer dans la prise en charge de la femme enceinte mais pour se faire une communication interprofessionnelle de qualité est indispensable. Si elle est actuellement insuffisante, une évolution est en cours avec une recherche de la part des professionnels de santé de travail en collaboration.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03463356
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, December 2, 2021 - 1:32:29 PM
Last modification on : Wednesday, December 15, 2021 - 3:36:13 AM

File

The`se finale.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03463356, version 1

Collections

Citation

Charlotte Demma. Quelle est la vision des médecins généralistes sur la communication interprofessionnelle dans la prise en charge d'une femme enceinte en tant que médecin traitant. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03463356⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles