Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Impact d'une stratégie transfusionnelle plaquettaire restrictive en réanimation chez les patients thrombopéniques d'hématologie

Résumé : Introduction : en réanimation, les transfusions plaquettaires prophylactiques sont responsables d’une grande consommation de concentrés plaquettaire (CP) chez les patients thrombopéniques d’oncohématologie, mais leur efficacité dans la prévention des hémorragies est incertaine. Nous avons réalisé cette étude dans le but d’évaluer l’impact d’une stratégie transfusionnelle plaquettaire restrictive en réanimation chez les patients d’oncohématologie en comparaison à une stratégie prophylactique. Matériel et Méthodes : étude de cohorte rétrospective monocentrique à l’institut Paoli-Calmettes de Marseille. Inclusion des patients d’oncohématologie atteints de thrombopénie inférieure à 20G/L sans saignement significatif à leur admission en réanimation entre 2018 et 2021. Ils étaient répartis en deux groupes selon qu’une stratégie transfusionnelle plaquettaire prophylactique (transfusion préventive pour une numération plaquettaire <20G/L) ou restrictive (absence de transfusion préventive) leur était appliquée, déterminée par la stratégie adoptée lors des 3 premiers jours en réanimation. Le critère de jugement principal était la quantité totale de CP transfusés pendant le séjour en réanimation. Le principal critère secondaire était le nombre de jours en réanimation atteints de saignements de grade OMS ≥2. Résultats : 180 patients inclus (87 dans le groupe restrictif et 93 dans le groupe prophylactique). Les patients du groupe restrictif ont reçu 41% de transfusions plaquettaires en moins en réanimation (Ratio des taux d’incidence = IRR= 0,592 [0,481 – 0,727], p<0,001). La stratégie était impactante jusqu’au 28ème jour, avec 21 jours vivants sans transfusions sur 28 dans le groupe restrictif, comparé à 15 dans le groupe prophylactique, p<0,001. La stratégie restrictive n’était pas associée à un plus grand nombre de jours atteints de saignements de grade ≥2 (IRR = 0,823 [0,573 – 1,181], p=0,290), ni à un sur risque d’hémorragie de grade 4 (5,7% vs 16,1%, p=0,079). Des plaquettes inférieures à 5G/L à J2 étaient associées à la mortalité à J28 (HR = 2.212 [1.038-4.713], p=0,040), et un nadir plaquettaire inférieur à 5G/L en réanimation était associé à la mortalité à 1an (HR = 1.813 [1.129-2.910], p=0,014) Conclusions : l’utilisation d’une stratégie transfusionnelle plaquettaire restrictive en réanimation, comparée à une stratégie prophylactique au seuil de 20G/L, permet une diminution significative des transfusions de CP en réanimation et jusqu’au 28ème jour, et ne semble pas associée à un sur risque hémorragique.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03467919
Contributor : Faculté de médecine AMU Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, December 6, 2021 - 5:39:40 PM
Last modification on : Saturday, December 18, 2021 - 3:40:32 AM
Long-term archiving on: : Monday, March 7, 2022 - 7:43:14 PM

File

THESE BERENGER 04-11-2021.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03467919, version 1

Collections

Citation

Jean-Baptiste Bérenger. Impact d'une stratégie transfusionnelle plaquettaire restrictive en réanimation chez les patients thrombopéniques d'hématologie. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03467919⟩

Share

Metrics

Record views

72

Files downloads

25