Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intensité de la perte d'odorat et suivi à long terme de la récupération suite à l'infection par le SARS-CoV-2 (COVID-19)

Résumé : La plupart des études montrent que la majorité des patients récupèrent leur odorat en 2 semaines. Cependant, le développement non négligeable de troubles de l’odorat persistant amène à suivre les patients sur le long terme. L’objectif principal a donc été d’apporter un suivi à long terme à notre cohorte de 79 patients anosmiques/PCR+, en évaluant la prévalence des troubles de l’odorat à 1 an et demi du début des symptômes. L’objectif secondaire a été de rechercher des caractéristiques spécifiques pouvant être corrélées à un défaut de récupération de l’odorat. Méthodes : nous avons réalisé un complément d’analyse avec cette étude transversale reprenant la cohorte de 79 patients présentant une RT-PCR positive et ayant rapporté une perte d'odorat, utilisée dans l’étude « Loss of smell prevalence, time of onset, intensity and recovery in first month of SARS-CoV-2 infection ». Un rappel systématique des patients de cette cohorte à été réalisé, en leur demandant de répondre à un questionnaire médical, pour évaluer la qualité de leur sens de l’odorat, la présence d’une dysosmie quantitative et le mode de récupération de l’odorat. Résultats : parmi les 46 répondants, 36 (78,2 %) déclarent avoir récupéré un odorat normal à 1 an et demi du début des symptômes. Tous les patients ayant récupéré un odorat normal, l’ont fait de manière progressive sans présenter de nouvelle baisse de l’odorat. Dix patients (21,7 %) déclarent donc ne pas avoir récupéré un odorat normal à 1 an et demi du début des symptômes. Dans notre étude nous n’avons pas mis en évidence facteurs prédictifs de non récupération. En effet ni l’âge, ni le sexe, ni l’intensité de perte d’odorat initiale n’apparaît avoir un impact sur le temps de récupération dans notre étude. Conclusion : la majorité des patients récupèrent une fonction olfactive ad integrum après une infection par le virus du SARS-CoV-2. Cependant il existe une part non négligeable de patients, environ 20 %, chez qui il persiste des troubles de l’odorat.
Mots-clés : Intensité Récupération
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03471057
Contributor : Faculté de Médecine UM Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, December 8, 2021 - 4:21:13 PM
Last modification on : Friday, August 5, 2022 - 10:57:55 AM
Long-term archiving on: : Wednesday, March 9, 2022 - 7:02:09 PM

File

VENDE Clement_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03471057, version 1

Collections

Citation

Clément Vendé. Intensité de la perte d'odorat et suivi à long terme de la récupération suite à l'infection par le SARS-CoV-2 (COVID-19). Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03471057⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

11