Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Perception du risque infectieux des voyageurs à destination des Comores concernant le paludisme, la dengue et la Covid 19

Résumé : Contexte : la communauté comorienne de France dont une importante part est établie à Marseille, entretient des liens étroits avec le pays d’origine notamment avec des voyages fréquents qui représentent un enjeu sanitaire du fait de maladies dites d’importation. Ainsi, des cas de transmission de plusieurs agents infectieux en provenance des Comores ont été décrits notamment des cas de paludisme, dengue mais aussi de variant préoccupant de SARS-CoV-2. C’est dans ce contexte que l’enjeu actuel est de prévenir au mieux ces évènements. Les objectifs de cette étude sont d’évaluer la perception du risque infectieux concernant le paludisme la dengue et la Covid ainsi que l’adhésion aux mesures de prévention des voyageurs en partance de l’Aéroport Marseille Provence (AMP) à destination des Comores. Méthode : nous avons réalisé une étude descriptive observationnelle, transversale via hétéro-questionnaires anonymes aux mois de juillet et août 2021, auprès d’adultes résidant en France, présents en salle d’embarquement. Résultats : parmi les 170 répondants, 135 (79,4%) ont recherché des conseils médicaux lors d’une consultation pré-voyage (CPV) avant leur départ, principalement auprès d’un médecin généraliste (97%). Cependant, seulement près de la moitié de notre échantillon (54,7%, n=99) ont pris le départ avec une chimioprophylaxie antipaludique (CPAP) dans leurs bagages. Concernant la covid 19, une majorité de voyageurs estimaient le risque de contracter le SARS-CoV-2 aux Comores comme moins important (47,1%, n=80) ou le même (17,6%, n=30) qu’en France. Les personnes à risque de ne pas consulter sont les hommes, les jeunes, ceux n’ayant pas anticipé leur voyage et ceux voyageant pour une courte durée. Les facteurs déterminants un départ sans CPAP sont d’être un homme, d’être né aux Comores et de pas avoir bénéficié d’une CPV. Les principales raisons invoquées justifiant l’absence de CPV et/ou de CPAP sont le sentiment d’inutilité de ces dernières souvent du fait de l’habitude de voyager et/ou d’un sentiment d’immunité vis-à-vis des maladies vectorielles alors même qu’elles sont méconnues d’une grande partie de notre population. Enfin, la population pédiatrique de notre échantillon présente un meilleur taux de recours à la CPV (93,6%) ainsi qu’une plus grand taux de CPAP emportée dans les bagages (70,2%). Conclusions : nos résultats ont montré que malgré une faible perception des risques due entre autres à une habitude de voyager et/ou un sentiment d’immunité, une majorité des voyageurs, avait consulté un professionnel de santé avant leur départ, au premier rang desquels on retrouvait le médecin généraliste. Notre étude a permis d’identifier des caractéristiques des voyageurs ne consultant pas avant le voyage ainsi que ceux partant sans CPAP. Elle démontre qu’un important travail d’information reste à accomplir envers cette population afin de réduire les risques de maladies infectieuses.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03474963
Contributor : Faculté de médecine AMU Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, December 10, 2021 - 3:06:02 PM
Last modification on : Thursday, December 16, 2021 - 3:34:27 AM
Long-term archiving on: : Friday, March 11, 2022 - 7:21:19 PM

File

Perception du risque infectieu...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03474963, version 1

Collections

Citation

Loutfia Assoumani. Perception du risque infectieux des voyageurs à destination des Comores concernant le paludisme, la dengue et la Covid 19. Sciences du Vivant [q-bio]. 2021. ⟨dumas-03474963⟩

Share

Metrics

Record views

22

Files downloads

9