Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Technique innovante d'alignement des PTG : les écarts maximaux. Étude de cohorte sur 140 sujets

Résumé : L’équilibrage ligamentaire est important pour le résultat fonctionnel d’une prothèse totale de genou. L’alignement mécanique est le plus utilisé. Grâce à l’avancée de la technologie et une meilleure compréhension de la biomécanique du genou et des parties molles, de nouvelles techniques d’alignements ont émergé. L’objectif principal était l’évaluation d’une technique d’alignement spécifique avec équilibrage ligamentaire par l’appréciation des écarts maximaux. L’objectif secondaire était l’analyse comparative entre deux techniques d’alignements robotisées : une systématique osseuse (alignement mécanique ajustée) et une spécifique ligamentaire (alignement par les écarts maximaux). Matériel et méthodes : une série prospective de 70 patients avec une technique d’alignement spécifique ligamentaire (ASL) était constituée. Elle permettait d’évaluer l’alignement et la stabilité ligamentaire par la mesure des écarts maximaux résiduels dans la concavité et la convexité en flexion/extension. Une série comparative rétrospective type cas-témoin a permis de comparer la technique ASL à une technique d’alignement systématique osseux (ASO). Les 2 séries étaient appariées. Les procédures chirurgicales étaient réalisées à l’aide du bras robotisé haptique MAKO®. Résultats : la cohorte prospective retrouvait des écarts maximaux similaires dans la concavité et dans la convexité. Une corrélation entre les espaces exprimés en distance (millimètre) et en angulation (degré) avait été retrouvée en extension (p < 0.001) ainsi qu’en flexion (p < 0.001). La déformation résiduelle post opératoire moyenne était de 2.4° en mesure MAKO® contre 0.51° sur les télémétries. Les résultats fonctionnels dans la série comparative n’ont pas montré de différences significatives entre les groupes. Il existait autant de complications dans les 2 groupes. Il existait moins d’alignements contrariés post opératoires dans la série prospective (p < 0.001). L’épaisseur des coupes osseuses était moindre dans la convexité pour le groupe ASL. Conclusion : la technique d’alignement spécifique ligamentaire, via l’usage du MAKO®, permet de resituer une tension ligamentaire satisfaisante tout en maintenant une déformation résiduelle raisonnable. Cette technique spécifique permet de réaliser une arthroplastie du genou en respectant au mieux l’enveloppe capsulo-ligamentaire dans son intégrité et sa déformation initiale.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03480220
Contributor : Faculté de Médecine UM Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, December 14, 2021 - 3:33:16 PM
Last modification on : Friday, August 5, 2022 - 10:57:56 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, March 15, 2022 - 7:23:01 PM

File

Thèse terminal SR Jeffrey MIC...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03480220, version 1

Collections

Citation

Jeffrey Michaud. Technique innovante d'alignement des PTG : les écarts maximaux. Étude de cohorte sur 140 sujets. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03480220⟩

Share

Metrics

Record views

32

Files downloads

8