Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Conséquences psychiques et physiques du tabagisme et de l’arrêt du tabac chez des patients atteints de trouble bipolaire : étude observationnelle de cohortes de patients fumeurs et anciens fumeurs

Résumé : Le tabagisme est une comorbidité fréquente chez les patients souffrant de trouble bipolaire. Il y a 3 fois plus de fumeurs chez ces patients que dans la population générale et la consommation de tabac réduit leur espérance de vie de 12 ans en moyenne. Au niveau psychiatrique le tabac a des effets sur l’humeur, l’impulsivité et la régulation émotionnelle. Il est associé à l’augmentation de la survenue d’épisodes dépressifs et maniaques et donc à une augmentation du nombre d’hospitalisations en psychiatrie. Les réadmissions à l’hôpital et les difficultés pour atteindre l’équilibre thymique chez les patients altèrent leur qualité de vie. L’augmentation de l’impulsivité augmente le risque de passage à l’acte suicidaire et de consommation de toxiques. L’impulsivité est également augmentée lors de la survenue d’épisodes maniaques quand le patient est fumeur. Elle rend plus difficile les tentatives de sevrage. La dysrégulation émotionnelle provoquée par l’addiction au tabac rend plus vulnérable pour la survenue d’épisodes dépressifs caractérisés et induit un renforcement négatif de la consommation. Sur le plan somatique les patients bipolaires sont plus vulnérables pour les complications cardiaques, métaboliques et respiratoires, le tabac étant un des principaux facteurs de risque identifié pour ces complications. De plus les patients bipolaires rencontrent plus de difficultés lors des tentatives d’arrêt du tabac par rapport à la population générale et se voient moins souvent proposer une aide au sevrage alors que beaucoup en expriment le souhait. L’étude observationnelle menée dans ce travail de thèse confirme l’hypothèse de la charge ajoutée par le tabac tant au niveau psychiatrique que somatique chez les patients bipolaires. Les deux groupes, des fumeurs et des ex-fumeurs, nous apporte en plus des informations sur les effets d’un arrêt du tabac. Il apparait que lors du sevrage tabagique le patient n’est pas plus à risque de développer un épisode dépressif. Le fait que les patients soient plus souvent atteints de pathologie cardiaque et métabolique dans le groupe des ex-fumeurs nous laisse penser que la proposition d’aide au sevrage aux patients bipolaires survient trop tard dans l’évolution de la maladie. Les professionnels de santé, souvent moins inquiets lorsque le tabagisme n’a pas provoqué d’effet physique mesurable, oublient souvent la charge psychiatrique causée par le tabac et repoussent les propositions d’aide au sevrage.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03521413
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, January 11, 2022 - 3:25:52 PM
Last modification on : Friday, January 14, 2022 - 3:13:09 AM

File

BUZER Julien_thèse (1).pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03521413, version 1

Collections

Citation

Julien Buzer. Conséquences psychiques et physiques du tabagisme et de l’arrêt du tabac chez des patients atteints de trouble bipolaire : étude observationnelle de cohortes de patients fumeurs et anciens fumeurs. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03521413⟩

Share

Metrics

Les métriques sont temporairement indisponibles