HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude de l’évolution pondérale sur un an de patients sous corticoïdes pour une artérite à cellules géantes

Résumé : BUTS DE L’ÉTUDE : Analyser l’évolution pondérale de patients traités par corticoïdes pour une ACG à 1 an puis à 3, 6 et 24 mois, en fonction de leurs caractéristiques socio-démographiques, de leurs antécédents, du statut inflammatoire initial, du phénotype clinique de la pathologie et de sa prise en charge thérapeutique, nutritionnelle afin de mettre en évidence des facteurs prédictifs de variation. MATÉRIELS ET MÉTHODES : Nous avons réalisé une étude rétrospective observationnelle monocentrique. Les inclusions concernaient des patients qui avaient bénéficié d’un suivi d’un an pour une ACG diagnostiquée selon les critères de l’ACR et/ou décrits par le GEFA entre le 01.01.2016 et le 01.12.2019. Nous avons recueilli le poids des patients à M0, M3, M6, M12 et M24. Les données socio-démographiques, les antécédents médicaux, les caractéristiques cliniques, biologiques et thérapeutiques de la pathologie ont été renseignées. Le statut nutritionnel et la prise en charge diététique ont été pris en compte. RÉSULTATS : 47 patients ont été inclus, majoritairement des femmes. L’âge moyen lors du diagnostic était de 75.45 ans. Au bout d’un an, nous avons relevé une prise de poids moyenne de 2.56 kg soit 4.04 % par rapport à M0. 46.8 % des patients avaient connu une augmentation pondérale d’au moins 2 kg ; 7 d’entre eux avaient pris au moins 10 % de leur poids. 3 patients avaient au contraire présenté un déficit pondéral de plus de 10 %. Les patients vivant en groupe étaient moins touchés par la prise de poids (p-value 0.02). Il n’y avait pas d’influence des antécédents médicaux. La survenue d’un amaigrissement en lien avec l’ACG au moment du diagnostic ou d’une complication neurovasculaire étaient des facteurs de risque de prise de poids durant les premiers mois du suivi (p-value respectivement 0.06 et 0.02). Un patient au poids habituel faible était plus sensible à la prise de poids à M24 (p-value 0.02). La prise en charge thérapeutique et nutritionnelle n’avait d’impact qu’au stade initial de la maladie : une faible corticothérapie à M0 semblait être un facteur de prise de poids avec significativité à M3 (p-value 0.02), la consultation de diététique limitait l’amaigrissement à M3 (p-value 0.01). CONCLUSION : La surveillance du poids doit être l’objet d’une attention rigoureuse au cours de la corticothérapie pour une ACG. Il doit en découler une prise en charge hygiéno-diététique renforcée tenant compte de l’âge des patients, de leurs conditions de vie, de la survenue d’une complication ischémique neurovasculaire. Un soutien nutritionnel durant les 3 premiers mois de la prise en charge, à fortiori dans un contexte d’amaigrissement initial, doit être proposé.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03538491
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, January 21, 2022 - 9:51:39 AM
Last modification on : Saturday, January 22, 2022 - 3:37:19 AM
Long-term archiving on: : Friday, April 22, 2022 - 6:53:09 PM

File

Thèse GUELON Bénédicte.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03538491, version 1

Collections

Citation

Bénédicte Guelon. Étude de l’évolution pondérale sur un an de patients sous corticoïdes pour une artérite à cellules géantes. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03538491⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

7