HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Prise en charge symptomatique en Unité de Soins Palliatifs : étude de faisabilité de la réflexologie plantaire

Résumé : CONTEXTE : Les symptômes d’inconfort sont fréquents chez les patients en unité de soins palliatifs. Leur prise en charge médicamenteuse peut induire des effets indésirables. Dans un objectif de prise en charge globale du patient et d’amélioration de la qualité de fin de vie, nous nous interrogeons sur l’apport des thérapies non médicamenteuses telles que la réflexologie plantaire. OBJECTIFS : Évaluer la faisabilité de la réflexologie plantaire en USP. Secondairement, évaluer son efficacité sur le soulagement des symptômes d’inconfort (anxiété, qualité du sommeil, douleurs, détresse psychique) et déterminer si elle permet une épargne médicamenteuse. MÉTHODE : Étude randomisée, contrôlée, à 2 bras parallèles, évaluant la réflexologie plantaire face à un contrôle actif (toucher massage). Recueil des critères de déroulement d’une séance dans des conditions satisfaisantes (durée et position du patient). Évaluation de l’anxiété, de la douleur et des troubles du sommeil par l’échelle ESAS, évaluation de la détresse par la Distress Thermometer : 24 heures avant, juste avant et 24 heures après la séance. Recueil des consommations antalgiques et anxiolytiques 24 heures avant et 24 heures après la séance. RÉSULTATS : 30 patients ont été inclus, 15 dans chaque groupe. 1 seule séance a été interrompue. Les séances ont duré 15 à 20 minutes dans une position stable. Dans le groupe réflexologie plantaire, l’ESAS qualité du sommeil était améliorée de façon significative (moyenne de 4.1 points (+/- 2) 24 heures avant la séance, puis de 3 points (+/- 2.3) 24 heures après la séance (p = 0.02). L’anxiété était en moyenne de 3.1 points (+/- 2) juste avant la séance, puis de 2.2 points (+/- 1.7) 24 heures après (p=0.04). L’ESAS douleur était en moyenne de 3.6 points (+/-2.2) 24 heures avant la séance, puis de 2.7 points (+/- 1.8) 24 heures après la séance. La détresse diminuait peu : elle était en moyenne de 3.2 points (+/- 1.6) 24 heures avant la séance, puis de 2.6 points (+/- 1.9) après la séance (p=0.263). En revanche, elle diminuait de façon significative dans le groupe toucher massage avec une moyenne de 3.4 points (+/- 3.3) juste avant la séance, et de 2.2 points (+/- 2.9) 24 heures après la séance (p=0.001), avec une différence significative entre le groupe RP et le groupe TM (p=0.05). La consommation en opioïdes forts passe de 5/24h à 4/24h dans le groupe RP (p=1). CONCLUSION : La réflexologie plantaire est faisable en USP pour une durée de 15 à 20 minutes, en position demi assise ou en décubitus dorsal. Elle apporte une amélioration significative de la qualité du sommeil. Les autres symptômes d’inconfort semblent également améliorés, mais la taille de notre échantillon n’a pas permis d’obtenir des résultats significatifs. Il en est de même pour la consommation en antalgiques et anxiolytiques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03553081
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 2, 2022 - 4:03:31 PM
Last modification on : Thursday, February 3, 2022 - 3:43:38 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, May 3, 2022 - 7:30:50 PM

File

Thèse LAVARELO-MARCOLIN Marie...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03553081, version 1

Collections

Citation

Marie Lavarelo Marcolin. Prise en charge symptomatique en Unité de Soins Palliatifs : étude de faisabilité de la réflexologie plantaire. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03553081⟩

Share

Metrics

Record views

53

Files downloads

15