HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Analyse pronostique de l'infiltrat macrophagique dans les cancers du sein triple négatifs

Résumé : Les cancers du sein triples négatifs (TN) sont des cancers de mauvais pronostic et pour lesquels l’arsenal thérapeutique reste encore limité. Les caractéristiques biologiques particulières de ces tumeurs en font de bonnes candidates à l’immunothérapie et les essais cliniques rapportent des résultats prometteurs. L’efficacité de ces traitements peut être limitée par la présence de cellules immunosuppressives dans le microenvironnement tumoral, tels que les macrophages (TAM). Très peu d’études ont exploré le rôle des TAMs dans les cancers du sein TN et les résultats sont contradictoires. L’objectif principal de notre étude était d’évaluer l’impact pronostique de l’infiltrat macrophagique dans une population de patientes non métastatiques traitées pour un cancer du sein TN entre 2002 et 2010 à l’Institut du Cancer de Montpellier (ICM). Méthodes : un tissue microarray (TMA) a été constitué à partir de 349 tumeurs TN obtenues par chirurgie chez des patientes n’ayant pas reçu de traitement systémique préalable. La détection des TAMs a été réalisée par marquage immunohistochimique de CD68, IRF8, CD163 et CD206, sur une population finale de 285 patientes. Résultats : l’expression des marqueurs CD163 et CD206 (macrophages de type M2) est corrélée à la survie en analyse univariée dans notre cohorte de cancer du sein TN. Les TAMs CD206+ sont associés à une meilleure survie sans progression (HR = 0.51 ; 95 % CI [0.31 – 0.82], p = 0.005) ainsi qu’à une meilleure survie globale (HR = 0.54 ; 95 % CI [0.35 – 0.83], p = 0.005). L’association n’est toutefois pas significative en analyse multivariée (HR = 0.65 ; 95 % CI [0.39 – 1.06], p = 0.080). Les TAMs CD163+ sont aussi corrélés, bien que moins fortement, à une meilleure survie sans progression (HR = 0.52 ; 95 % CI [0.28 – 0.97], p = 0.027). Sur le plan clinicopathologique, les TAMs CD206+ sont significativement associés à une plus petite taille tumorale (p < 0.001), à une plus forte infiltration par les lymphocytes T (p < 0.001) et à une expression élevée de PD-L1 (p = 0.001). En revanche, et contrairement aux autres marqueurs de TAMs, ils n’étaient pas corrélés au grade histologique, ni à un dessous-types moléculaires de TNBCs. Conclusion : dans cette étude, nous avons identifié une population de TAMs exprimant CD206 et associée à un meilleur pronostic dans les cancers du sein TN. CD206 pourrait ainsi être un envisagé comme un nouveau marqueur pronostique. Une meilleure caractérisation phénotypique et fonctionnelle de ces TAMs sera nécessaire afin d’approcher le mécanisme biologique qui sous-tend cette association et d’en dériver des applications cliniques.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03560855
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, February 7, 2022 - 6:17:57 PM
Last modification on : Thursday, February 10, 2022 - 3:12:40 AM
Long-term archiving on: : Sunday, May 8, 2022 - 7:25:47 PM

File

BOBRIE Angélique_thèse (2)....
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03560855, version 1

Collections

Citation

Angélique Bobrie. Analyse pronostique de l'infiltrat macrophagique dans les cancers du sein triple négatifs. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03560855⟩

Share

Metrics

Record views

14

Files downloads

0