HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

L'auto-prescription influence-t-elle le médecin généraliste dans sa pratique quotidienne au cours des viroses ORL ? Étude qualitative sur des médecins généralistes du Gard, de l'Hérault et du Vaucluse

Résumé : La prise en charge du médecin généraliste n’est pas abordée dans le cursus médical. Les médecins ne sont pas en meilleure santé que le reste de la population. L'auto-prescription médicamenteuse est autorisée en France, et, les médecins généralistes sont en majorités, lorsqu'il en déclare un, leur propre médecin traitant. Les viroses ORL très répandues en consultation, peuvent être très incommodantes. L’objectif de cette étude est de rechercher l’influence de l’auto-prescription en consultation notamment lors d’une virose ORL. Méthode : étude qualitative, prospective, descriptive, par entretien individuel semi-dirigé de médecins généralistes thésés et remplaçants thésés et non thésés du Gard et du Vaucluse. Une analyse phénoménologique a été menée, et les entretiens ont été poursuivis jusqu’à saturation des données. 13 médecins ont été recrutés entre juillet 2020 et novembre 2020. Résultats : les médecins généralistes portent un regard ambivalent sur l’auto-prescription. Attirés d’une part par la facilité et la rapidité d’accès, ils émettent malgré tout des réserves à cette pratique notamment dans le domaine du chronique. Conscients de développer et entretenir une négligence assumée face à leur état de santé, ils soulignent en revanche l’importance de leur conscience professionnelle face aux soignés. Lors des viroses ORL, une impression de diminution du contenu et de la qualité de la consultation ainsi qu’une mauvaise image du soignant émerge, l’encourageant à s’auto-prescrire. À travers ce vécu, une situation d’identification et de sympathie peut influencer le médecin généraliste dans sa pratique. Conclusion : l’auto-prescription médicamenteuse est un vaste domaine qui reste cependant encore très flou et peu abordé au XXIème siècle en France. Cette étude a permis de mettre en lumière le développement d’une angoisse vécue par le médecin lors de l’installation d’une virose et la mise en place d’une stratégie thérapeutique pour sa santé s’éloignant de ses pratiques professionnelles. Cette stratégie matérialisée par l’auto-prescription va alors influencer le soignant dans certaines circonstances. Prendre le temps de se soigner correctement semblent être le point majeur pour limiter l’auto-prescription chez les médecins généralistes en France.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03564329
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 23, 2022 - 4:10:32 PM
Last modification on : Saturday, March 12, 2022 - 3:12:19 AM

File

FRANCOIS Constance_thèse.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03564329, version 1

Collections

Citation

Constance François. L'auto-prescription influence-t-elle le médecin généraliste dans sa pratique quotidienne au cours des viroses ORL ? Étude qualitative sur des médecins généralistes du Gard, de l'Hérault et du Vaucluse. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03564329⟩

Share

Metrics

Record views

10

Files downloads

4