HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Intérêt de la procalcitonine pour le diagnostic des infections au cours des vascularites à ANCA : série de 74 patients

Résumé : Introduction : La procalcitonine (PCT) a été établie comme un marqueur sanguin permettant la distinction entre une infection bactérienne et les autres causes de stimuli pro-inflammatoires. Dans les maladies auto immunes, l’intérêt de la procalcitonine pour le diagnostic de l’infection est débattu. L’objectif de notre travail était de déterminer si la procalcitonine permettait de distinguer l’infection de la poussée de vascularite à ANCA. Méthode : Nous avons inclus les patients du service de médecine interne du CHU Gabriel Montpied de Clermont-Ferrand entre 1987 et 2020 s'ils remplissaient les critères ACR 1990 de la classification des vascularites à ANCA et/ou de l'algorithme de l'Agence européenne des médicaments et/ou les définitions de la conférence de consensus de Chapel Hill 2012 pour la Granulomatose avec Polyangéite (GPA), la Polyangéite Microscopique (PAM) ou la Granulomatose Éosinophilique avec Polyangéite (GEPA). Nous avons inclus les patients dont les poussées et/ou les infections étaient accompagnées d’un dosage de procalcitonine. Les données cliniques et paracliniques au diagnostic, au moment des poussées de la vascularite et d’épisodes infectieux ont été recueillies rétrospectivement. Le diagnostic d’infection reposait sur un tableau clinique et radiologique compatible et/ou une preuve microbiologique. Le diagnostic de poussée de la vascularite reposait sur une élévation du BVAS. Résultat : La PCT était significativement plus élevée dans l’infection que dans la poussée, respectivement de 0.2 μg/l [0.08 ; 0.935] et de 0.09 μg/l [0.05 ; 0.2]. Sa sensibilité et sa spécificité était respectivement de 53.4 % et de 73.6% pour un seuil idéal à 0.2 μg/l. La CRP était significativement plus élevée dans l’infection que dans la poussée, respectivement de 64.7 mg/l [25 ; 131] et de 31.5 mg/l [10.6 ; 120]. Sa sensibilité et sa spécificité était respectivement de 94.2% et de 11.3%. Il n’y avait pas de différence significative entre la poussée et l’infection concernant le fibrinogène (5.45 g/l vs 5.5 g/l ; p=0.98), les leucocytes (9.3 giga/l vs 8.6 giga/l ; p=0.61), les polynucléaires éosinophiles (0.096 giga/l vs 0.032 giga/l ; p=0.09) et pour les polynucléaires neutrophiles (7.4 giga/l vs 6.7 giga/l ; p=0.7). En analyse multivariée, le risque relatif de survenue d’une infection était de 2 [1.02 ; 4.5] (p=0.04), signifiant un risque d’infection multiplié par 2 pour une PCT supérieure à 0.2 μmol/l. Conclusion : Le taux de procalcitonine semble distinguer l’infection de la poussée dans une population de 74 vascularites à ANCA.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03585599
Contributor : Santé Uca Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, February 23, 2022 - 11:34:35 AM
Last modification on : Friday, February 25, 2022 - 3:34:07 AM

File

Thèse POIROT-SEYNAEVE Xavier....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03585599, version 1

Collections

Citation

Xavier Poirot-Seynaeve. Intérêt de la procalcitonine pour le diagnostic des infections au cours des vascularites à ANCA : série de 74 patients. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03585599⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

21