HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude des déclarations d’effets indésirables et des demandes de renseignements concernant la vaccination contre la COVID-19 adressées par les médecins généralistes au centre régional de pharmacovigilance d’Occitanie-Est

Résumé : Devant l’ampleur de l’actuelle pandémie, la vaccination est à ce jour le seul rempart identifié. Après leur AMM, la pharmacovigilance permet la surveillance des vaccins tout au long de leur vie. Les médecins généralistes (MG), quotidiennement au contact du patient, sont depuis le début de la pandémie énormément sollicités quant aux questions sur la vaccination. La pharmacovigilance a pour mission la gestion des déclarations d’effets indésirables (EI) mais aussi l’information sur le bon usage des médicaments. Notre objectif était de quantifier et analyser les notifications d’EI ainsi que les demandes de renseignements des MG adressés au système de pharmacovigilance au sujet des vaccins contre la Covid-19. Méthodes : notre travail se composait de deux études observationnelles, descriptives, analytiques et rétrospectives. La première étudiait les demandes des MG formulées au centre régional de pharmacovigilance d’Occitanie-Est du 1er janvier au 30 juillet 2021 au sujet de la vaccination contre la Covid-19. La seconde portait sur les notifications d’EI par les MG concernant les vaccins contre la Covid-19 sur la France entière entre le 1er janvier et le 30 septembre 2021. Résultats : nous avons analysé 121 demandes au sujet de ces vaccins issues de MG d’Occitanie-Est. Notre population comptait 73 médecins soit 1,5% des généralistes de la région, la majorité issue de l’Hérault et du Gard représentant plus de 80% de notre effectif. Plus de 50% des demandes correspondaient à un avis sur l’indication des vaccins. Les vaccins Comirnaty et Vaxzevria étaient les plus concernés (90% des demandes). Par rapport aux années antérieures les demandes des MG ont été multipliées par 3. Concernant les déclarations d’EI, les MG français représentaient 30% de ces déclarations (n=28115). 72,3% de leurs notifications correspondaient à des effets graves ou inattendus parmi lesquels 18,6% étaient graves et inattendus. En Occitanie-Est les déclarations étaient multipliées par 25 par rapport aux années antérieures. La majorité des notifications portaient sur les vaccins Comirnaty et Vaxzevria (85%). Les principales familles d’organes déclarées étaient « les troubles généraux et anomalies au site d’administration » et les « affections du système nerveux ». Conclusions : la place centrale du MG dans la campagne vaccinale peut expliquer l’important recours des MG au système de pharmacovigilance et leur grande participation à la surveillance des vaccins par une notification pertinente.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03599292
Contributor : Faculté de Médecine Um Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 7, 2022 - 9:45:46 AM
Last modification on : Wednesday, March 16, 2022 - 3:17:48 AM

File

ThEx_Montpellier_UM_Med_2021_G...
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03599292, version 1

Collections

Citation

Simon Guibert. Étude des déclarations d’effets indésirables et des demandes de renseignements concernant la vaccination contre la COVID-19 adressées par les médecins généralistes au centre régional de pharmacovigilance d’Occitanie-Est. Médecine humaine et pathologie. 2021. ⟨dumas-03599292⟩

Share

Metrics

Record views

8

Files downloads

0