HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Rôle du pharmacien dans l'identification et la prise en charge des admissions à l’hôpital pour cause iatrogène

Résumé : Objectifs : la iatrogénie médicamenteuse désigne l’ensemble des effets indésirables provoqués par la prise d’un ou plusieurs médicaments. A l’origine d’un coût humain et économique considérable, elle est, selon les études, évitable pour 30% à 60%. Dans le cadre d’une démarche continue de l’amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge médicamenteuse, une étude a été menée dans notre établissement. L’objectif de ce travail est de détecter les hospitalisations pour iatrogénie, de mieux les prendre en charge et dans un second temps de trouver des solutions afin d’en diminuer la prévalence. Matériel et méthodes : il s’agit d’une étude rétrospective non interventionnelle incluant les patients de plus de 70 ans conciliés dans le service d’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée (UHCD) de notre structure de novembre 2019 à mars 2020.L’outil AT-HARM 10 (Assessment Tool for Hospital Admission Related to Medication) d’après Kempen et al, (Int J Clin Pharm, 2018) a été utilisé pour déterminer la cause iatrogène ou non des hospitalisations. Cet outil, validé pour l’utilisation chez le sujet âgé, a pour but de standardiser l’évaluation des dossiers et mesure de manière exhaustive les hospitalisations pour cause iatrogène. Il est basé sur 10 questions : la iatrogénie est improbable si la réponse est positive aux 3 premières questions. A l’inverse, la iatrogénie est probable si la réponse est positive aux 7 questions suivantes. Les sources documentaires utilisées pour répondre aux questions correspondent au courrier d’admission/observation médicale à l’entrée, la lettre de liaison/ le courrier de sortie, les résultats biologiques, le Bilan Médicamenteux Optimisé (BMO) ou l’ordonnance à l’admission. Résultats –Discussion : 129 patients ont été inclus (âge moyen 84 ans ± 6,7 ans, sex ratio 0,77, 8,2 médicaments par patient, durée moyenne de séjour : 7jours). 40,3% d’entre eux sont hospitalisés pour cause iatrogène. Dans la majorité des cas (70%), ce sont les effets thérapeutiques ou indésirables des médicaments prescrits ou pris en automédication par le patient avant l’hospitalisation qui pourraient avoir causé l’admission, y compris le surdosage et le traitement sans indication (item P5). Dans 10% des cas, le patient souffrait de pathologies non traitées ou mal traitées (item P8). Il est suggéré dans le dossier médical de 8% des patients que leur admission est liée au médicament (item P4). Dans 6% des cas, des interactions médicamenteuses ou des contre-indications pourraient avoir causé l’admission (item P7). Des résultats biologiques anormaux ou des atteintes des fonctions vitales peuvent être d’origine iatrogène dans 4% des cas (item P6). Dans 2% des cas, le patient a été admis à cause d’un problème de dosage (item P9). Aucune admission consécutive à une rupture de traitement ou à l’arrêt d’une thérapie n’a été observée (item P10). La iatrogénie est prise en charge pendant l’hospitalisation et en service de soins (19%), aux urgences (15%) et par la pharmacie (23%). La cause iatrogène de l’hospitalisation est mentionnée dans le compte rendu d’hospitalisation pour 1 patient sur 4. Afin de faciliter la prise en charge de la iatrogénie et éviter une réadmission, la mention « Admission probablement liée au médicament » apparait depuis peu dans le dossier informatisé du patient à l’hôpital et dans le courrier de sortie. Le score AT-HARM10 est appliqué aux patients conciliés à l’UHCD par le pharmacien, dans le but de mentionner l’implication du médicament dans l’hospitalisation et d’assurer une véritable transmission avec la ville. L’objectif étant d’assurer une vigilance accrue autour du médicament en cause de la part des professionnels de santé en charge du patient, afin d’éviter une nouvelle hospitalisation pour les mêmes raisons. Les médicaments les plus impliqués sont les benzodiazépines (26%) suivies par les anti-hypertenseurs (23%), les hypnotiques (14%), les IPP (12%), ainsi que les anticoagulants et les anti-thrombotiques (8%). Selon la littérature, les anticoagulants, antiagrégants, les AINS et les diurétiques sont responsables de la moitié des hospitalisations pour iatrogénie. Conclusion : l’étude menée nous montre que les évènements iatrogènes ne sont pas toujours identifiés par les professionnels de terrain. Il convient de travailler à minimiser les conséquences des effets indésirables graves des médicaments à l’origine d’hospitalisation, en renforçant le lien ville/hôpital. Il est nécessaire de poursuivre le déploiement des activités de pharmacie clinique dans les officines (bilans de médications -> dialogue avec le médecin traitant). 46% des erreurs médicamenteuses surviennent au moment de la rédaction d’une nouvelle ordonnance à l’entrée ou à la sortie du patient à l’hôpital. Il convient d’accentuer la communication entre les professionnels hospitaliers et libéraux pour garantir une continuité de la prise en charge au travers de la conciliation médicamenteuse, les courriers de sortie davantage renseignés en attendant le déploiement du DMP, adressés au médecin traitant ainsi qu’à la pharmacie d’officine.
Document type :
Master Thesis
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03621983
Contributor : Pharmacie Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, March 28, 2022 - 4:18:24 PM
Last modification on : Thursday, March 31, 2022 - 3:55:46 AM

File

Thèse Noémie v2.pdf
Files produced by the author(s)

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NonCommercial - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03621983, version 1

Citation

Noémie Guillem. Rôle du pharmacien dans l'identification et la prise en charge des admissions à l’hôpital pour cause iatrogène. Sciences pharmaceutiques. 2022. ⟨dumas-03621983⟩

Share

Metrics

Record views

26

Files downloads

3