HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Étude du devenir des rechutes de leucémie aiguë myéloïde post-allogreffe de cellules souches hematopoïétiques à l'Institut Paoli-Calmettes entre 2009 et 2019

Résumé : Le risque de rechute de LAM après allogreffe de CSH est d’environ 30%, mais est extrêmement variable en fonction de l’état clinique du patient, et des caractéristiques cytogénétiques et moléculaires de sa pathologie. Le pronostic de ces rechutes est très sombre, avec une survie à 2 ans évaluée à moins de 20%. Il n’existe actuellement pas de standard de prise en charge. Pour les patients en bon état général, un traitement de rattrapage intensif doit être envisagé, suivi si possible d’une consolidation par immunothérapie, qu’il s’agisse de DLI ou d’une 2ème allogreffe. Pour les plus fragiles, le but est d’améliorer la survie, tout en préservant la qualité de vie. Nous présentons ici une série de 118 LAM post-allogreffe, traitées à l’institut Paoli-Calmettes entre Janvier 2009 et Décembre 2019. L’objectif principal est l’étude de la survie globale (SG). L’âge médian était de 53 ans. La majorité (79%)des patients a reçu son allogreffe en RC. La chimiothérapie de conditionnement était à intensité réduite dans 61% des cas. Près de la moitié des greffons provenaient d’un donneur HLA-identique apparenté.18 patients ont reçu au moins une DLI prophylactique. Les taux de GvHD aiguë (grade >1) et de GvHD chronique (tous grades confondus) étaient similaires, de 19%. La rechute est survenue précocement, avec un délai médian de 4.7 mois. 28% des patients ont pu recevoir un traitement de rattrapage intensif, avec un taux de RC de 54% et une mortalité précoce de 18%. 64% des patients ont reçu un traitement non intensif (HMA, thérapies ciblées, DLI...), avec 18% de RC. 4 de ces patients sont toujours vivants, tous après avoir reçu une association Azacytidine-Sorafenib plus ou moins DLI. Vingt patients ont bénéficié d’une 2ème allogreffe, dont 6 en situation maladie active. 35% ont reçu un conditionnement de type MAC, et 65% de type RIC. Dans la grande majorité des cas (90%) le donneur était différent de celui de la première greffe. Il s’agissait d’un donneur haplo-identique dans 60% des cas, 20% geno-, 10% phéno-identique et 10% HLA mismatch non apparenté. Les taux de GvHD aiguë (grade >1) et de GvHD chronique étaient respectivement de 25% et 15%. La mortalité précoce après 2ème allogreffe était de 25%. Aux dernières nouvelles, 4 patients sont toujours en réponse, tous après un traitement de rattrapage intensif, et une 2ème allogreffe réalisée en RC. La médiane de survie de la cohorte est de 5.1 mois, avec une survie globale (SG) à 1 an de 25%. La médiane de survie des patients ayant reçu une 2ème allo-SCT est de 13.4 mois, avec une SG à 1 an de 55%. Les facteurs influençant de façon défavorable la survie en analyse univariée sont un score de comorbidité de Sorror supérieur ou égal à 3 et un délai entre la greffe et la rechute inférieur à 6mois, alors qu’un traitement de rattrapage intensif est associé avec une meilleure survie. En analyse multivariée, seul le performans status (PS) à la rechute est associé de façon indépendante à la survie. Le suivi médian est de 70.2 mois. Ces données confirment le pronostic péjoratif des rechutes post-allogreffe. Le traitement de rattrapage intensif permet d’obtenir des taux de réponse corrects, mais il semble qu’une consolidation par thérapie cellulaire soit nécessaire pour permettre d’allonger la survie à long terme. L’association de l’Azacytidine et d’une thérapie ciblée parait être une option pour obtenir la rémission complète chez les patients éligibles, et souligne la nécessité d’actualisation des caractéristiques moléculaires de la LAM à la rechute.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03629548
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, April 4, 2022 - 2:15:11 PM
Last modification on : Wednesday, April 6, 2022 - 3:27:31 AM

File

THESE CASTOLDI 01-04-22.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03629548, version 1

Collections

Citation

Cécile Castoldi. Étude du devenir des rechutes de leucémie aiguë myéloïde post-allogreffe de cellules souches hematopoïétiques à l'Institut Paoli-Calmettes entre 2009 et 2019. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03629548⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

0