HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Comment le médecin généraliste peut-il devenir acteur dans l'instauration ou le maintien d'une activité physique auprès de ses patients lycéens

Résumé : Introduction : l’adolescence est une période de changement, pourtant les habitudes de vie à cette période conditionne l’adulte de demain. Dès le plus jeune âge, il est important d’incorporer dans son mode de vie une activité physique pour assurer une santé physique et mentale future. L'objectif principal de l'étude est d’identifier la place du médecin généraliste dans la promotion de l'AP. Les objectifs secondaires sont d'explorer les connaissances et les représentations en matière d’activité physique. Interroger les médecins généralistes et les adolescents sur les pistes envisageables pour développer la promotion de l’activité physique. Méthode : une étude qualitative a été réalisée auprès de médecins généralistes exerçant à Marseille et de lycéens scolarisés à Marseille, à l’aide d'entretiens individuels semi-dirigés réalisés en 2021. L’analyse a été réalisée par codage avec triangulation des données. Les investigatrices sont allées jusqu’à saturation des données. Résultats : le médecin généraliste détient une place centrale dans la promotion de l'activité physique chez les adolescents. Il est limité par le manque de contact avec eux. La promotion de l'AP n'est possible que si le sujet est abordé de manière régulière. Les lycéens attendant d'une médecin généraliste un accompagnement personnalisé avec des informations adaptées. Les freins évoqués par les lycéens sont le manque de temps, le manque d'envie et la limite financière. Une consultation dédiée à la prévention primaire chez les lycéens a été proposé comme moyen de promotion de l'AP. La crise sanitaire a eu un impact négatif sur une grande partie des lycéens mais elle a permis également de savoir s'adapter pour continuer la pratique de l'AP. Discussion : le MG à une place centrale dans la promotion de l’AP chez les lycéens. Les lycéens expriment des attentes claires que nous devons adopter, des conseils et une information personnalisée. Avec comme objectif de faire pratiquer de l’AP comme un divertissement et non une contrainte. Une formation sur l’AP avec des outils simples et reproductibles devrait compléter la formation des MG afin qu’ils soient à l’aise avec le sujet. Deux outils motivationnels nous semblent promoteur, une consultation dédiée à la prévention primaire chez les lycéens avec la possibilité de prescrire l’activité physique ainsi que l’utilisation du podomètre. Conclusion : le médecin généraliste joue un rôle central dans la promotion de l’activité physique auprès des lycéens mais son impact est limité car ils les voient peu en consultation. Les lycéens attendent du MG une information personnalisée. Il semble nécessaire d’améliorer la formation des MG sur leur connaissance en matière d’activité physique.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03635146
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, April 8, 2022 - 11:38:20 AM
Last modification on : Tuesday, April 12, 2022 - 3:34:14 AM

File

The`se Finale DOMINICI CHABANY...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03635146, version 1

Collections

Citation

Carole Chabany, Julie Dominici. Comment le médecin généraliste peut-il devenir acteur dans l'instauration ou le maintien d'une activité physique auprès de ses patients lycéens. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03635146⟩

Share

Metrics

Record views

17

Files downloads

2