HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

Recours à la noradrénaline pour l'hypotension peropératoire en chirurgie pédiatrique : une étude observationnelle rétrospective

Résumé : Introduction : l’hypotension artérielle chez les enfants est fréquente au bloc opératoire et potentiellement responsable de morbi-mortalité. Pour y faire face, l’utilisation de noradrénaline en perfusion continue (NADPC) a été proposée, notamment chez les adultes. Il n’existe pas de données sur son utilisation au bloc opératoire en chirurgie pédiatrique Objectifs : l’objectif principal de notre étude était de décrire l’utilisation et les effets de la NADPC au cours de l’hypotension peropératoire chez l’enfant, en fonction de l’âge. Les objectifs secondaires étaient de décrire la typologie des patients recevant de la NADPC peropératoire, et d’identifier les facteurs de risque d’une hypotension artérielle prolongée. Méthodes : il s’agit d’une étude rétrospective monocentrique réalisée dans un centre hospitalier universitaire de niveau III. Tous les patients de moins de 18 ans pris en charge au bloc pédiatrique et nécessitant de la NADPC pour une hypotension artérielle au cours d’une chirurgie non cardiaque étaient inclus. Les patients déjà sous NADPC à l’arrivée au bloc opératoire étaient exclus de l’analyse statistique. L’utilisation et les effets de la NADPC ont été étudiés selon trois classes d’âge : nouveau-nés de moins de 28 jours (NNE), nourrisson de moins de 2 ans (NOUR) et enfant de plus de 2 ans (ENF). Trois niveaux d’hypotension (légère, modérée et sévère) ont été définis. Les facteurs de risque et les conséquences d’une hypotension modérée ou sévère > 15 min ont été étudiés. Résultats : nous avons inclus 72 patients qui ont subi 82 interventions. La population était composée de 9 (12,5%) NNE, 12 (16,7%) NOUR et 61 (70,8%) ENF. Quatre-vingt pourcents avaient un score ASA >3. La NADPC était perfusée sur voie veineuse périphérique dans 55% des cas. La dose moyenne maximale de la NADPC était de 0,15 (+/- 0,2) µg/kg/min sans différence selon l'âge. La NAPDC entraînait une augmentation de la pression artérielle sans modification de la fréquence cardiaque quel que soit l’âge des patients. L’analyse multivariée retrouvait un seul facteur indépendant de survenue d’une hypotension artérielle modérée ou sévère supérieure à 15 minutes : l’utilisation d’éphédrine avant la prescription de NADPC (OR = 6,5 [2,3-18], p < 0,001). La prise en charge en urgence était un facteur indépendant protecteur (OR = 0,34 [0,1-0,9], p = 0,038). Aucune complication liée à la NADPC n’a été retrouvée. Conclusion : la noradrénaline en perfusion continue utilisée au bloc opératoire en chirurgie pédiatrique est sûre et efficace pour prévenir et traiter les épisodes hypotensifs quel que soit l'âge du patient de pédiatrie. Chez ces patients, l’utilisation d’éphédrine augmente le risque d’hypotension modérée ou sévère prolongée. L’anticipation de l’hypotension artérielle permet d’introduire plus rapidement la NADPC et de limiter une hypotension artérielle prolongée.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03644449
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 19, 2022 - 11:02:38 AM
Last modification on : Wednesday, April 20, 2022 - 3:33:06 AM

File

These fusionne´e.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03644449, version 1

Collections

Citation

Noémie de Martino. Recours à la noradrénaline pour l'hypotension peropératoire en chirurgie pédiatrique : une étude observationnelle rétrospective. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03644449⟩

Share

Metrics

Record views

29

Files downloads

1