HAL will be down for maintenance from Friday, June 10 at 4pm through Monday, June 13 at 9am. More information
Skip to Main content Skip to Navigation
Master Thesis

De la terre à l'artère : une expérimentation utilisant un jardin comme vecteur thérapeutique pour des patients souffrant de pathologies cardiovasculaires sur le territoire gapençais

Résumé : Résumé : la prise en charge préventive des maladies cardiovasculaires, à savoir l’intégration d’une activité physique quotidienne, d’une alimentation saine et équilibrée, et d’un soutien psychologique, est aujourd’hui incontournable mais reste à perfectionner en France et sur le territoire gapençais. Pour cela, l’association « Terre d’Hippocrate » a mis en place le projet « De La Terre à l’Artère », qui consiste à utiliser un jardin comme vecteur thérapeutique en agissant sur l’activité physique et l’alimentation, mais aussi sur l’état psychologique et la vie sociale des patients souffrant de pathologie cardiovasculaire. Une phase pilote de cette initiative en santé préventive a eu lieu de juillet à octobre 2021, et a servi de support à une recherche qualitative basée sur deux entretiens semi-structurés réalisés auprès de dix participants. L’objectif principal était d'étudier leur expérience vécue au jardin thérapeutique, et l'objectif secondaire de comprendre leur vécu de la maladie cardiovasculaire. L'analyse des entretiens a montré que la maladie cardiovasculaire génère des répercussions physiques, psychiques et sociales, des difficultés pour changer de mode de vie, et un sentiment de manque de soutien de la part du corps médical. Aussi, quatre thèmes ont été identifiés pour expliquer l’expérience vécue des patients au jardin thérapeutique : le premier concerne le fait qu’il leur permet de se reconnecter avec la nature, le deuxième explore les bienfaits de jardiner, le troisième décrit l’articulation de ce programme préventif avec leur quotidien, et enfin le quatrième concerne les liens créés entre soignés et soignants et entre les patients eux-mêmes. Ces résultats illustrent comment le jardin pourrait être un bon vecteur thérapeutique à la prise en charge non-médicamenteuse des maladies cardiovasculaires, même si cela devra être confirmé par un nouveau cadre expérimental de recherche quantitative en 2022. Il en ressort aussi que la mise en place d’interventions de prévention en santé efficaces, doit tenir compte des différents déterminants aux changements de comportement. Dans notre initiative, nous avons pu identifier des déterminants intra et interindividuels, c’est à dire des facteurs cognitifs, psychoaffectifs et sociaux, et des déterminants organisationnels liés à la conception du jardin thérapeutique. Pour compléter cette vision socio-écologique de l’adoption de nouveaux modes de vie, il serait désormais intéressant de réfléchir aux déterminants communautaires et politiques pour améliorer l’accessibilité des patients chroniques à ces programmes de santé préventive et sociale.
Complete list of metadata

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-03652001
Contributor : Faculté de Médecine Amu Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Tuesday, April 26, 2022 - 11:32:49 AM
Last modification on : Friday, April 29, 2022 - 3:29:46 AM

File

The`se de doctorat-Gardette Ju...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : dumas-03652001, version 1

Collections

Citation

Julie Gardette. De la terre à l'artère : une expérimentation utilisant un jardin comme vecteur thérapeutique pour des patients souffrant de pathologies cardiovasculaires sur le territoire gapençais. Sciences du Vivant [q-bio]. 2022. ⟨dumas-03652001⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

2